Ligue 2

Football : le Kop ruthénois surveillé de près

Abonnés
  • Le comportement des supporters sang et or scruté à la loupe par la Ligue de football.
    Le comportement des supporters sang et or scruté à la loupe par la Ligue de football. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

À l’instar des joueurs et dirigeants, les supporteurs du Kop ruthénois ont basculé dans une nouvelle dimension avec la montée du Raf en Ligue 2. Un univers où encourager son équipe favorite n’est plus de tout repos.

Il va peut-être falloir changer nos habitudes". Fataliste, Hervé Sicard l’est devenu par la force des choses. Habitué à parcourir les stades du championnat de National, le président du Kop ruthénois a quelque peu déchanté depuis le mois de mai et l’officialisation de l’arrivée de Rodez dans le monde du football professionnel.

Au-delà de son équipe favorite et de ses dirigeants, lui et les membres de la seule association de supporteurs du Piton ont dû s’adapter. En se conformant, notamment, aux exigences imposées par la Ligue de football professionnelle (LFP)…et le ministère de l’Intérieur, à cheval sur la sécurité dans les stades. "Comme les dirigeants du Raf en fin de saison dernière, nous nous sommes renseignés avant le début du championnat de Ligue 2", précise le responsable associatif. Pour connaître sur le bout des doigts les desiderata des autorités, des réunions préparatoires quant à l’organisation d’animations au Stadium de Toulouse et des déplacements dans les stades de France et de Navarre ont eu lieu en amont, en présence des principaux intéressés.

Sorties encadrées, plaques d’immatriculation relevées

Première restriction qui fend déjà le cœur de la dizaine de suiveurs ruthénois, la nature des relations avec les supporteurs adverses. Des contacts qui devraient être quasiment proscrits cette année. "On ne pourra plus vraiment vivre avec eux ", s’en désole Hervé Sicard qui assimile la situation à un parcage en bonne et due forme. Finis les discussions d’avant-match autour d’un verre ou deux. Terminé, également, les déambulations dans les cités où jouera le Raf, habitude qu’avaient prise les fervents supporteurs sang et or. Pour boire un verre en terrasse au centre-ville de Lens, Nancy ou Clermont, il faudra montrer patte blanche et obtenir l’accord du ministère de l’Intérieur et des forces de sécurité locales. "Je suis en attente d’un appel pour confirmer que nous aurons bien l’autorisation de pouvoir nous rendre au centre-ville de Châteauroux ", explique le responsable du Kop qui sait que cette halte, la première de la saison, sera suivie et encadrée.

Autre détail qui pourrait en irriter plus d’un, l’obligation pour tous les aficionados ruthénois se déplaçant à l’extérieur de communiquer aux autorités les plaques d’immatriculation des véhicules utilisés. "On paye malheureusement le comportement de certains kops ", s’en désole le président Sicard qui n’envisage pas, toutefois, de se priver de sa passion.

 

En relation avec les dirigeants

Afin de normaliser leur relation, responsables du Kop ruthénois et dirigeants du Raf ont multiplié les rencontres durant la dernière intersaison. Des échanges portant, en partie, sur la façon la plus simple d’acheminer les supporters sang et or jusqu’à Toulouse. « Pour l’instant, on fonctionne en covoiturage mais il n’est pas impossible qu’on mette en place des bus », rapporte Hervé Sicard qui a déjà fait établir des devis. L’opération, si elle a lieu, se déroulera à partir de la troisième rencontre à domicile.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

149000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Apparte[...]

34000 €

Home Patrimoine Immobilier vous propose deux lots de terrains constructible[...]

40000 €

Terrain plat de 1857m² (lot D) issu d'un découpage d'une parcelle en 4 lot[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir