Culture et Loisirs

La chanson française à l’honneur

  • « Une jeune fille simple et bonne » et « La jeune fille du métro » !
    « Une jeune fille simple et bonne » et « La jeune fille du métro » !
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Invités par Mouret-Pruines Patrimoine et Cultures, le 26 juillet, chanteuses, chanteurs amateurs et amis de la chanson (une centaine de personnes) se sont retrouvées à la salle des fêtes de Mouret pour la soirée "Chansons de rue". Belle entrée en matière avec Isabelle qui a magistralement et avec humour interprété Padam, Padam accompagnée par l’orgue de barbarie dont Christian tournait la manivelle en l’absence de Gilbert Bories titulaire de l’orgue empêché suite à un accident de moto.

Tous les intervenants seraient à citer tant ils ont su créer une ambiance musicale riche. Avant la pause, a été consacré à Bernard Molinié un temps souvenir, chansons écrites par lui ou évoquant le chanteur et poète qu’il était.

Jean-Sylvain Savignoni, a accompagné chanteurs et lecteurs et interprété deux chansons.

La chanson de rue n’appartenant à personne, les refrains et certains couplets ont été chantés par le public qui, par ailleurs, n’a pas ménagé ses applaudissements.

Ce fut une soirée au cours de laquelle simplicité et qualité parsemées d’improvisations ont cheminé de conserve, permettant à chacun de se sentir à l’aise. Un petit clin-d’œil à Mélody qui, du haut de ses 16 ans, a eu la joie de chanter Piaf accompagnée par l’orgue et de chanter en duo avec son grand-père, Yves.

À noter la disponibilité et la compétence de Bernard Pouget, "homme du son sans bruit", technicien et musicien de l’association, qui a su parfaitement adapter la sonorisation aux souhaits de chacun et de tous et même, à l’improviste, de prendre place au clavier d’un synthé pour accompagner une chanteuse, palliant ainsi l’absence de l’accompagnateur prévu. C’est avec La jeune fille du métro théâtralement chantée par Geneviève accompagnée à la guitare par Yves, que la soirée s’est terminée dans les applaudissements et les remerciements, dans l’attente des prochains rendez-vous.

CORRESPONDANT
Réagir