Faits divers

Millau : 31 logements et deux commerces touchés par l'incendie rue de la Capelle

  • Après une nuit à éteindre le brasier, les pompiers ont déblayé la toiture ce vendredi.
    Après une nuit à éteindre le brasier, les pompiers ont déblayé la toiture ce vendredi. Loïc Bailles / Loïc Bailles
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Les sapeurs-pompiers ont été appelés, jeudi à 21 h 30, pour un feu d'appartement dont l'immeuble, propriété de la mairie depuis janvier 2018, était sous le coup d’un arrêté d’expropriation.

Vendredi matin, la vie a repris normalement son cours autour du marché sur la place Foch. Pourtant, la veille, c’était branle-bas de combat : une cinquantaine de pompiers et une quinzaine de véhicules, dont cinq engins incendie ainsi que deux moyens aériens, venus de Saint-Rome-de-Tarn, Roquefort, Saint-Affrique, Bozouls, Rodez, Pont-de-Salars et Millau, s’activaient pour maîtriser un feu d’appartement, au 20 rue de la Capelle.

L’alerte a été donnée jeudi soir peu après 21 h 30. Selon plusieurs sources, une jeune femme habitant au premier étage aurait averti le gérant du Royal kebab, au rez-de-chaussée, que l’appartement du deuxième prenait feu, alors que son propriétaire venait juste de partir en vacances.

Une intervention difficile

Malgré les moyens déployés, les soldats du feu ont dû composer avec les difficultés d’accès et les badauds en masse, dans une rue étroite où les charpentes d’immeubles "communiquent entre elles".
"Il s’agissait d’éviter la propagation du feu au reste du quartier et de n’avoir aucune victime", souligne-t-on vendredi matin, du côté des sapeurs-pompiers. 
Par précaution, les soldats du feu avaient évacué le quartier. L’incendie a été maîtrisé peu avant 2h du matin, tandis qu’une femme de 47 ans a été secourue en début de soirée. Celle-ci se trouvait dans une cour intérieure au deuxième étage. Elle a été évacuée vers le centre hospitalier de Millau après avoir inhalé des fumées. La victime est ressortie de l’hôpital ce vendredi matin.

Le jour d’après

Les pompiers ont arrosé la toiture de l’immeuble toute la nuit pour éviter toute reprise. Si l’origine du sinistre reste encore inconnue, les soldats du feu sont restés toute la journée de vendredi sur place pour sécuriser les lieux. Au final, ce sont deux immeubles qui ont été touchés par le feu et les dégâts des eaux – consécutifs à l’intervention des pompiers, soit 31 logements et deux commerces.

Une quinzaine de personnes a été relogée dans des hôtels, dès jeudi, par la Ville. Les sinistrés seront pris en charge par le Centre communal d’action sociale (CCAS), en attendant qu’experts et assurances ne viennent dresser le bilan.

Une portion de la rue de la Capelle, entre la rue des Sablons et la place Foch, est paralysée toute la journée pour permettre à une vingtaine de sapeurs-pompiers de déblayer la toiture, afin d’éviter que des morceaux de gravats ne tombent sur la voie publique.
"La réactivité et la mixité de l’ensemble des centres de secours ont permis de nous rendre disponible sur d’autres interventions : notamment pour un feu de véhicule dans le quartier de Malhourtet, ou encore pour assurer des secours à personne", apprécie-t-on du côté de la caserne millavoise.

Si le pire a été évité, l’émotion reste vive dans le quartier. Les visages sont marqués par une nuit agitée, mais les habitants comme les commerçants trouvent un peu de réconfort en lisant les messages de soutien qui fleurissent sur les réseaux sociaux.
Déjà en 2016, un incendie mortel avait marqué les esprits millavois, sur le boulevard voisin de la Capelle.

 

Loïc Bailles
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

508 €

A 1 km du Mandarous, appartement T2 avec balcon et parking privé - A 1 km [...]

260 €

MILLAU - Rue des Cordeliers T1 - En centre-ville, notre agence JMB IMMOBILI[...]

200 €

STUDETTE MEUBLE - Avenue Gambetta studette entièrement meublée en 3ième éta[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir