Santé

Médicaments à base d’argile, à éviter en raison du plomb contenu

  • Médicaments à base d’argile, à éviter en raison du plomb contenu
    Médicaments à base d’argile, à éviter en raison du plomb contenu
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

En cas de diarrhée vous prenez volontiers un Smecta ? D’après la revue Prescrire, ce réflexe est à bannir. En cause : les médicaments à base d’argile seraient contaminés par du plomb. Un risque inutile donc, d’autant que ces produits auraient un intérêt limité.

Pour fabriquer le Smecta et les autres médicaments à base d’argile indiqués notamment dans le traitement des diarrhées* la matière première est extraite du sol. Or par leurs propriétés absorbantes, ces argiles à visée médicale captent des impuretés du sol, dont le plomb. C’est pour cette raison que les rédacteurs de la Revue Prescrire déconseillent leur utilisation.

Les nourrissons et le reste de la population

En effet, une étude rendue publique par l’Agence française du médicament (ANSM) en 2018 révélait les résultats de mesures de plombémie chez des adultes après prise de diosmectite (Smecta ou autre). Ces analyses ont permis d’estimer que cette contamination exposerait les enfants âgés de moins de 2 ans traités pendant 7 jours à une plombémie atteignant plus de 50 microgrammes par litre. Laquelle pourrait provoquer des troubles neuro-comportementaux.

L’ANSM a donc pris des mesures. En mars 2019, elle demande aux médecins de ne plus prescrire ces spécialités chez les nourrissons de moins de 2 ans. Les médicaments Actapulgite et Bedelix ne sont de leur côté plus autorisés chez les enfants en général. Les autres spécialités à base d’argile restent réservées, sans changement, aux adultes ou aux enfants âgés de plus de 15 ans.

Conclusion, comme l’efficacité de ces spécialités n’a pas pu être démontrée, mieux vaut s’abstenir d’y faire appel, « quel que soit l’âge et la situation clinique », recommandent les rédacteurs de Prescrire.

*et des troubles fonctionnels intestinaux bénins ou encore des brûlures gastriques

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir