Sport

Football : à Rodez, Bonnet veut continuer de grandir

Abonnés
  • Ugo Bonnet a inscrit le premier but de la saison du Raf.
    Ugo Bonnet a inscrit le premier but de la saison du Raf. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Titularisé lors des deux premières rencontres, l’attaquant semblait bien loin de la Ligue 2 il y a encore trois ans.

S’il est un joueur qui incarne la trajectoire ascendante du Rodez Aveyron football depuis trois ans, c’est bien Ugo Bonnet. Rarement cité dans le onze type au moment des prédictions d’avant-saison, il arrive à déjouer les pronostics et à trouver sa place. Surtout, il grandit en même temps que son club, passé du fond de la classe de CFA à la Ligue 2 en trois ans.

Arrivé sur le piton en 2011, il a arpenté les divisions régionales avec les équipes II et III du Raf, avant d’avoir sa chance en CFA. Sa première titularisation remonte à avril 2015 et, à l’époque, peu de monde imagine le voir en L2 quelques années plus tard. À commencer par son entraîneur de l’époque, Gregory Ursule. "On était dans une saison de transition et il avait mérité sa place par ses bonnes prestations en équipe réserve, se souvient-il. Mais le Ugo de l’époque n’a pas grand-chose à voir avec le Ugo d’aujourd’hui. Il était très fougueux et avait du mal à jouer avec les autres."

"J’ai toujours eu envie de progresser"

Le principal intéressé admet aujourd’hui qu’il avait fait une croix sur ses rêves de professionnalisme lorsqu’il avait 20 ans. "Je pensais que ce n’était pas fait pour moi, du coup j’avais d’autres priorités dans la vie." À commencer par la musique, pour ce fan de rap qui a enregistré dans un studio parisien. Sans oublier les premiers pas d’une vie professionnelle hors des stades. "J’avais passé un BTS Négociation de la relation client et je travaillais comme commercial dans une concession automobile. Mais je ne savais pas trop quoi faire."

Après ses premières apparitions en équipe fanion, Ugo Bonnet s’est accroché pour se faire sa place. "C’est grâce au mental que je suis arrivé là, estime-t-il. Des meilleurs que moi, j’en ai vu un paquet, mais ils ont lâché dès que quelque chose n’allait pas dans leur sens. Moi, j’ai toujours gardé l’envie de progresser."

L’ancien joker accumule les titularisations

De quoi lui permettre d’étoffer son jeu – "il est plus discipliné et plus réaliste devant le but" –, reconnaît Gregory Ursule, et d’évoluer à mesure que le Raf grimpe les échelons. "J’ai beaucoup appris avec Laurent Peyrelade, j’ai la chance d’avoir un super coach, précise l’attaquant de 25 ans. A l’entraînement, il nous donne des clés qui nous permettent de progresser. "

Sa qualité de vitesse lui a valu d’être souvent utilisé comme un joker sortant du banc en seconde période. "J’ai eu un peu peur d’être catalogué dans ce rôle ", admet-il. Mais ses entrées convaincantes lui ont permis de prendre du poids dans l’effectif au fil des saisons et d’accumuler les titularisations. Lors du dernier exercice, il a fréquenté plus souvent le onze de départ, au point d’afficher 30 apparitions et 9 buts.

Mais cela n’a pas empêché le Raf de recruter dans son secteur de jeu cet été, avec les arrivées de Pape Sané, Boris Mathis, Edwin Maanane et Ayoub Ouhafsa. De quoi prendre cela comme une marque de défiance ? Pas vraiment, à l’écouter. "Avant le début de la saison, le coach m’a dit qu’il comptait sur moi et qu’il y aurait des recrues, assure-t-il. Je me disais qu’il ne me voyait peut-être pas comme une valeur sûre, mais après tout, il ne peut pas avoir de certitude sur un joueur qui n’a jamais évolué en L2. De toute façon, la concurrence ne me fait pas peur."

Le Montpelliérain d’origine a d’ailleurs commencé la saison avec deux titularisations et a même trouvé l’ouverture lors de la victoire face à Auxerre (2-0, 1ère journée). Il continue de rêver en grand, jusqu’à disputer "la Ligue 1 avec Rodez ". On n’en est pas encore là, mais vu son parcours, ce serait dommage de se fixer des limites.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

76100 €

Terrain constructible à Sainte Radegonde de 658 m2 dans un lotissement viab[...]

15000 €

Situé sur la commune de Martiel , terrain plat de 1949m² . Eau et électrici[...]

490000 €

Aux portes de Villeneuve, remarquable villa d'architecte avec piscine et dé[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir