Santé

Le diabète expose (surtout les femmes) à l’insuffisance cardiaque

  • Le diabète expose (surtout les femmes) à l’insuffisance cardiaque
    Le diabète expose (surtout les femmes) à l’insuffisance cardiaque
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Fragilisant les vaisseaux sanguins, le diabète entraîne des complications cardiovasculaires et un sur-risque d’insuffisance cardiaque. Un lien de cause à effet davantage observé chez les femmes que chez les hommes. Comment l’expliquer ?

Les patients diabétiques présentent un risque cardiovasculaire multiplié par 2 à 4. Ce trouble métabolique accélère le vieillissement des artères. Et favorise l’athérosclérose, cette accumulation de dépôts graisseux dans les artères à l’origine d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d’infarctus du myocarde (arrêts cardiaque).

Mais quel est le lien précis entre diabète et insuffisance cardiaque ? Pour y répondre, des chercheurs australiens* ont mené une étude auprès de 12 millions de personnes à travers 10 pays (Australie, Canada, Chine, Corée, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni, Suède, Taiwan).

Les diabétiques de type 1 les plus à risque

Résultat, « le diabète favorise la survenue d’une insuffisance cardiaque surtout chez les femmes et en majorité dans le cadre d’un diabète de type 1 ».

Ainsi, dans le diabète de type 1, « les femmes ont 47% de risque en plus de souffrir d’une insuffisance cardiaque que les hommes également malades. Cette donnée passe à 9% concernant le diabète de type 2 », détaille le Dr Toshiaki Ohkuma. Et comparé au groupe contrôle (femmes non malades), les patientes diabétiques encourraient 5 fois plus de risque de souffrir d’une insuffisance cardiaque.

Comment l’expliquer ? Chez les femmes, « la période de pré-diabète de 2 ans plus longue comparée à celles des hommes les expose à un sur-risque cardiovasculaire ». Autre explication, « les femmes sont souvent moins bien prises en charge que les hommes, d’où leur état de santé plus fragile ».

En chiffre

Dans le monde, 415 millions de patients dont 199 millions de femmes souffrent d’un diabète. En 2040, le nombre de cas féminins est estimé à 313 millions. Chaque année, 2,1 millions de femmes décèdent de cette maladie.

A noter : l’insuffisance cardiaque induit un sur-risque d’hospitalisation et de décès.

* The George Institute for Global Health

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir