Sociéte

Un convoi exceptionnel et insolite s’arrête à Pont-de-Grandfuel

Abonnés
  • Non, non… Ce n’est pas un Ovni…
    Non, non… Ce n’est pas un Ovni…
Publié le / Modifié le S'abonner

Elle n’est pas arrivée depuis le canal du Midi sur les eaux du Viaur, la péniche de Rémi Arnou, mais bien par la route en convoi exceptionnel. Elle est arrivée sans tambour ni trompette, ni corne de brume, tranquillement mais sûrement, jusqu’à sa nouvelle propriété, au bord de la petite route qui mène au hameau de La Besse… Un camion-grue a déchargé le bateau avec précaution. Un camion-grue de 45 tonnes avec une flèche de 13 m avait en effet été prévu pour la circonstance. Puis, la péniche a été solidement attachée avec deux sangles afin de la hisser et de la poser sur les six cales. Une péniche de 12 tonnes et 14 m de long, imaginée et entièrement conçue par son propriétaire. "C’est à partir d’une barque de Loire que j’ai fabriqué la coque avec une équipe compétente et des moyens techniques autres qu’un poste à souder", précise Rémy. "J’ai acheté une cabine de péniche, coupé le nez (la marquise) je l’ai retournée et posée sur la coque", ajoute-il. Ce qui confère au bateau une silhouette bien particulière.

Le but initial était d’installer la péniche sur les bords du canal du Midi pour y ouvrir une affaire commerciale. Mais pour des raisons que M. Arnou ne comprend toujours pas, ce projet longuement étudié, "revu et corrigé" n’a pourtant pas été accepté. Avec son épouse Paulette, ils se sont donc mis en quête d’un autre lieu, pour installer leur "chaland". Connaissant la région, ils ont cherché, trouvé et acheté un petit corps de ferme sur la commune de Comps. Le couple tient d’ailleurs à remercier la mairie de Comps et Aveyron Ingénieries, "sans qui", précisent-ils "rien n’aurait été possible". Installé depuis seulement un mois, l’artisan a déjà bien avancé dans ses travaux d’aménagement. Il a débroussaillé le jardin, installé son atelier et commencé son logement provisoire dans la grange en attendant de restaurer l’ancienne maison d’habitation. La péniche, elle, servira de décor. Sous le nom de "Hors Du Commun", notre homme crée ainsi des objets sortis de son imagination à partir de bouteilles de gaz dont veulent se débarrasser de nombreuses personnes. En effet, explique-t-il " depuis l’arrivée du gaz de ville dans les agglomérations, des centaines de bouteilles sont abandonnées, car les réseaux de points de reprises sont défaillants et les consignes souvent égarées depuis le temps…". Depuis huit ans déjà, Rémy Arnou commercialise de nombreux objets utiles ou décoratifs, tables, chaises, brouettes, pots de fleurs et une quantité d’autres créations toutes uniques et "hors du commun". Et Dieu sait s’il est imaginatif. Il compte ouvrir son atelier à la visite et éventuellement à la vente avant le 15 août. Une affaire à suivre donc, d’autant plus qu’il s’installe sur la commune, qu’il a bien d’autres projets et plusieurs cordes à son arc.

En attendant on peut visiter son site internet qui porte bien son nom : https://www.hors-du-commun.fr.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Comps-La-Grand-Ville

230000 €

Vente d'une maison 5 pièces à Comps-la-Grand-Ville ( 12120 )de 135 m2 - Ven[...]

Toutes les annonces immobilières de Comps-La-Grand-Ville
Réagir