Sécheresse

Aveyron : dès ce 10 août, de nouvelles restrictions pour économiser l'eau

  • Le monde agricole n'est pas épargné par ces obligations préfectorales.
    Le monde agricole n'est pas épargné par ces obligations préfectorales. Archives J.A.T. / Archives J.A.T.
Publié le / Modifié le S'abonner
La situation climatique et hydrologique de ces derniers jours a obligé la préfecture de l’Aveyron à mettre en place des restrictions des prélèvements et usages de l’eau à compter du samedi 10 août.

Au vu des dernières poussées de température, et alors que la situation était déjà alarmante depuis le début de l’été, la préfecture de l’Aveyron a ainsi décidé de prendre de nouvelles restrictions pour économiser l’eau.
À partir donc du samedi 10 août, l’ensemble du département est au niveau 3 (l’échelle en compte quatre) en matière de restriction des usages d’eau potable. De façon plus précise, la préfecture a dissocié les prélèvements à usage agricole et autres (en fonction également des régions plus ou moins touchées par les fortes chaleurs), et ceux à partir des réseaux d’eau potable.
Le monde agricole, mais pas seulement bien entendu, n’est pas logé à la même enseigne. Ainsi, la Diège, le Lot (aval bassin) et l’Alzou ont atteint la cote d’alerte avec le niveau 3 (le maximum). Ce qui veut dire les obligations suivantes : l’arrêt de toute irrigation sauf cultures prioritaires définies, l’interdiction d’arroser les terrains de golf à l’exception des greens (entre 20 heures et 8 heures), les potagers sauf à l’arrosoir (entre 21 heures et 7 heures), les stades, et la réduction de la consommation hebdomadaire d’eau de 70 % – pour une alimentation à partir d’un prélèvement dans les eaux superficielles ou souterraines.

Le niveau 2 de restrictions concerne le Dourdou (Conques et Camarès amont) et la Serène. Là également, la préfecture a mis en place certaines obligations. Il est interdit, par exemple, d’irriguer les prairies (permanentes ou non) et les luzernes ; de même que de pratiquer le canoë et tout autre d’embarcation sur les cours d’eau classés en 1re catégorie piscicole. Ou encore d’arroser les pelouses, les espaces verts publics et privés, les jardins d’agrément, les espaces sportifs de toute nature, de 8 heures à 20 heures – les potagers ne sont pas concernés –, et de vidanger des plans d’eau dans les cours d’eau.

Quant au niveau 1, il entre en vigueur pour le Lot (amont bassin). Les interdictions portent sur les prélèvements agricoles (de 14 heures à 18 heures), la fermeture de toutes les prises d’eau en rivière destinées à l’alimentation de retenues, la réduction de la consommation hebdomadaire d’eau de 15 à 30 %, le prélèvement de l’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage personnel…
Concernant les usages à partir des réseaux d’eau potable, et donc pour tenir compte d’une situation demeurant tendue à l’échelle du département, les mesures en vigueur depuis le 27 juillet sont maintenues. Cela va de l’interdiction de laver les véhicules à l’exception des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau, de nettoyer les terrasses, les sols extérieurs et les façades, de remplir les piscines…
Les arrêtés préfectoraux en lien avec les mesures de limitation des usages de l’eau sont consultables dans toutes les mairies, ainsi que sur le site de la préfecture www.aveyron.gouv.fr

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir