Associations

Quand le Japon s’invite en Ségala

Abonnés
  • Une excellente initiative de l’association Amassa.
    Une excellente initiative de l’association Amassa.
Publié le / Modifié le S'abonner

L’initiative semblait osée mais Amassa a réussi son pari en organisant une soirée japonaise dans l’ancien café du Faubourg. Une idée originale qui, curiosité aidant, a attiré bon nombre de participants. Jeunes et moins jeunes pouvaient s’affronter amicalement dans des parties de cartes spécifiques ou exercer leur talent dans la confection d’origamis (art de pliage du papier).

Les artistes en herbe pouvaient s’exercer à la reproduction et au dessin de personnages de mangas (bandes dessinées japonaises), tandis que d’autres pouvaient s’informer sur la culture japonaise en parcourant livres et documents éventuellement complétés par les connaissances de Caroline Laude.

Cours de japonais

Celle-ci animera des cours de japonais qui seront dispensés à La Salvetat, à partir du mois de septembre, les vendredis, de 18 h 30 à 20 heures. Ouverts aux enfants à partir de 11 ans et aux adultes, ces cours, niveau débutant, permettront de découvrir la culture, les traditions et la langue japonaise. Plus d’information à l’adresse suivante :

contact.amassa@gmail.com.

Mais l’organisation n’avait pas oublié les gourmets (ou gourmands) et, outre diverses variétés de thés parfumés, on pouvait déguster sushis, "pankki" japonais à la pâte de haricots rouges et autres douceurs tout aussi appétissantes. Adultes, enfants et petits-enfants ont beaucoup apprécié cette soirée japonaise.

Bravo à l’association Amassa et à Michelle et Virginie, leurs adultes référentes.

Correspondant
Voir les commentaires
L'immobilier à La Salvetat-Peyralès

118000 €

Au coeur du village de La Salvetat Peyrales venez découvrir cet ensemble im[...]

131000 €

Ecurie équipé avec silos. Si vous cherchez aussi une maison, regardez BVI28[...]

175000 €

Dans un environnement calme, harmonieux et très préservé, en fond de vallé[...]

Toutes les annonces immobilières de La Salvetat-Peyralès
Réagir