Delphine Mégret, "enfant" de Sylvanès

Abonnés
  • Après huit années passées à Londres, Delphine Mégret s’est installée à Perpignan voilà un an. Elle aime se ressourcer au parc de Saint-Vicens.
    Après huit années passées à Londres, Delphine Mégret s’est installée à Perpignan voilà un an. Elle aime se ressourcer au parc de Saint-Vicens. Rui Dos Santos
Publié le , mis à jour

Née à Pont-de-Salars, voilà tout juste trois décennies, passée par Paris et Londres, installée à Perpignan depuis juillet 2018, cette soprano a fait ses classes à l’école de musique de Rodez, mais elle avoue qu’elle doit tout à Michel Wolkowitsky.

L’Europe mystique", samedi 17 août, et "De la musique anglaise à la mélodie française", mercredi 21. Quel est le trait d’union entre ces deux concerts, à l’affiche (tous les deux à 21 heures) de la 42e édition du festival de musiques sacrées et de musiques du monde de Sylvanès ? Le premier aura lieu dans l’abbatiale et le deuxième dans le scriptorium. La (bonne) réponse est… Delphine Mégret. ...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Rui Dos Santos
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?