Sociéte

L’Aveyron de… Frédéric Lavernhe, coprésident de la fédération nationale des amicales

Abonnés
  • Frédéric Lavernhe, lors du marché  de Bercy qui (tous à vos agendas) fêtera cette année ses 20 ans d’existence (du 11 au 13 octobre).
    Frédéric Lavernhe, lors du marché de Bercy qui (tous à vos agendas) fêtera cette année ses 20 ans d’existence (du 11 au 13 octobre). CPA - CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

En cette période estivale marquée par le traditionnel rassemblement des Aveyronnais dans leur département d’origine, rencontre avec un des trois présidents de la Fédération des Aveyronnais d’ici et d’ailleurs.

Originaire de Montbazens, dont il dirige l’amicale, Frédéric Lavernhe est aussi coprésident de la Fédération des Aveyronnais d’ici et d’ailleurs, aux côtés de Robert Moiroux et de Pierre Vincens. Et, entre ses missions "prenantes" au sein de la fédération et son travail à France Télévisions, inutile de dire que les vacances sont pour lui particulièrement attendues. L’occasion d’évoquer avec ce Rouergat pur sucre, "son Aveyron". Un département "fabuleux" qu’il aura très vite l’occasion de retrouver pour la journée d’été des amicalistes organisée cette année à Laissac (lire le détail en encadré).

Un endroit où se ressourcer ?

J’ai une affection toute particulière pour Montbazens dans l’Ouest-Aveyron et plus particulièrement pour ma maison familiale à quelques centaines de mètres du centre du village. J’adore m’y reposer, décompresser, faire la sieste au bord du petit lac du Causse. Ne le cherchez pas sur une carte, c’est privé (rires), je tiens à la préciser. C’est un endroit que je connais depuis mes plus jeunes années et que j’aime à retrouver chaque été.

Un incontournable de l’été ?

On ne vient pas en Aveyron sans aller sur l’Aubrac, visiter Laguiole, ses coutelleries, sa fromagerie. Mettre ses chaussures de randonnées et suivre les drailles sur ce plateau magnifique. Une expérience à chaque fois aussi agréable. Mais j’aime aussi découvrir des lieux nouveaux grâce aux amicalistes qui nous invitent chaque année chez eux. L’été dernier, par exemple, j’ai aimé découvrir Villefranche-de-Panat, un village que je n’aurais probablement jamais connu si ce genre de rendez-vous n’existait pas.

Une adresse gourmande ?

En vivant à Montbazens, je ne manque jamais de déjeuner à Peyrusse-le-Roc. Chez Savignac, qui sert une excellente estofinade. Un plat étonnant à base de morue. Je le recommande mais je me demande toujours comment un plat à base de morue est devenu un classique de la cuisine aveyronnaise ! Curieux non ?

Une sortie préférée ?

Personnellement, j’adore les petits-déjeuners du dimanche matin. Tout le monde se retrouve aux aurores autour de tripous, d’une tête de veau, d’un petit coup de rouge… L’ambiance est conviviale à souhait et le menu est pour le moins roboratif… J’aime aussi les marchés de producteurs, les marchés au clair de lune. J’adore ces ambiances… et on y mange tellement bien.

propos recueillis

par aurélien delbouis

Christophe Cathala
L'immobilier à Aveyron

23000 €

Terrain viabilisé et constructible situé dans un quartier prisé en dominant[...]

29500 €

Situé sur les hauteurs d'Entraygues et bénéficiant d'une vue dégagée, terra[...]

58000 €

A 3 min du centre village, dans quartier pavillonanire tranquille Superbe t[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir