Cinéma

Rodez : Garance Smith-Vaniz ou l’art de raconter des histoires

Abonnés
  • La Ruthénoise Garance Smith-Vaniz (2e debout à partir de la gauche) a tourné son court-métrage « Rois du silence » durant une semaine, fin juillet, notamment à Rodez, en extérieur et intérieur, et près de Valady.	Photos Rui Dos Santos
    La Ruthénoise Garance Smith-Vaniz (2e debout à partir de la gauche) a tourné son court-métrage « Rois du silence » durant une semaine, fin juillet, notamment à Rodez, en extérieur et intérieur, et près de Valady. Photos Rui Dos Santos Repro CP - Repro CP
  • La jeune réalisatrice et son équipe technique découvrent les premières images.
    La jeune réalisatrice et son équipe technique découvrent les premières images. Repro CP - Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

La jeune Ruthénoise, âgée de 20 ans, vient de terminer le tournage d’un nouveau court-métrage, dont le titre sera "Rois du silence", qui devrait être diffusé en 2020. En attendant, les mots d’un roman de fiction se bousculent dans sa tête.

J’ai commencé à écrire le jour où j’ai su écrire !". La formule est de Garance Smith-Vaniz et la jeune Ruthénoise, qui a soufflé, en février, ses vingt bougies n’a jamais arrêté. Née à Rodez, où ses parents avaient posé leurs valises, voilà un peu plus de deux décennies, à la naissance de Valentine sa sœur aînée, elle a toujours baigné dans des univers artistiques. Thomas, son père, est professeur d’anglais, écrivain mais aussi cinéphile averti. Plus jeune, de l’autre côté de l’Atlantique, ses études de cinéma l’ont même mené, un temps, dans les studios d’Hollywood ! Quant à Éléonore Echène, sa mère, elle a brillé sur les planches (qu’elle brûle encore) aux quatre coins de l’Hexagone et vient d’assurer la mise en scène de "L’Aiglon", la pièce estivale de Rutènes en scène, jouée avec succès place Foch. Garance Smith-Vaniz en a d’ailleurs réalisé la création sonore. La fibre des mots, de l’écriture, de la scène et de l’image, notamment, coule donc dans ses veines. L’intéressée va encore plus loin (dans l’arbre généalogique) puisqu’elle attribue à Agnès Echène, sa grand-mère maternelle, femme de théâtre, chercheuse en anthropologie culturelle à Toulouse, fondatrice de la compagnie La Dive, décédée en août 2014, cette "passion dévorante". Son premier film, elle l’a réalisé à l’âge de 11 ans. "Pour rigoler !", assure-t-elle. Mais, elle y a pris goût et a ainsi enchainé avec un par an durant les années de collège. Dans la foulée, c’est "Gone", une web série dont elle a écrit le scénario, d’après l’œuvre de Michael Grant, écrivain américain de science-fiction, qui a vu le jour avec six épisodes en deux ans, toujours disponibles sur YouTube. Le premier a fait 130 000 vues !

Au total, 82 personnes ont pris part à ce projet voilà cinq ans.

Après une année passée dans un lycée du Connecticut, au nord de New York, où elle a peaufiné son écriture et découvert la comédie musicale, puis le baccalauréat série L en poche (années lycée durant lesquelles elle a fréquenté le club ciné de la MJC Rodez avec de précieux conseils de l’animateur Jérémie Terris, et écrit également une pièce de théâtre), Garance Smith-Vaniz a étudié à Ciné Sup à Nantes avec une prépa cinéma. Elle y a passé deux ans, beaucoup appris et fait de très belles rencontres. C’est d’ailleurs avec ces amis qu’elle vient de terminer le tournage de son nouveau court-métrage, intitulé "Rois du silence" et qui devrait sortir courant 2020. Elle en a écrit le scénario, mêlant plusieurs univers différents, l’a réalisé et joue Thalia, l’héroine.

"Ce n’est pas mon premier court-métrage mais il a toutefois une place un peu à part dans mon parcours, assure-t-elle. Jusqu’à présent, on y arrivait mais on bricolait. Maintenant, on sait davantage de quoi on parle. C’est mieux maîtrisé, tourné avec une meilleure justesse et plus efficace". Avant de se retrouver sur Youtube, ce film de quinze ou vingt minutes devrait figurer à l’affiche de divers festivals.

Et maintenant ? "Mon projet est de partir à New York. Pour deux mois ou pour dix ans. En tout cas, c’est mon rêve. Je n’ai certes pas d’objectif précis mais le sentiment que ma personnalité est adaptée à ce pays", souligne la jeune cinéaste ruthénoise. En attendant de franchir l’Atlantique, elle continue d’écrire car les mots de son prochain roman de fiction se bousculent dans sa tête.

Rui Dos Santos
L'immobilier à Aveyron

278000 €

Maison contemporaine 5 pièces sur un terrain plat de 665 m², située à Ceign[...]

54500 €

Viager, Petit immeuble avec 2 appts en T2 et un local commercial ou studio.[...]

114000 €

A VENDRE-coeur de village,Appartement T3 rénové avec cave et balcons. séjou[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir