Sociéte

Les Danois, Niels et Lisbet Theilgaar, fêtent 50 ans de présence à Campagnac

  • Le maire remercie Lisbet et Nielsde leur fidélité.
    Le maire remercie Lisbet et Nielsde leur fidélité. Repro CP - Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Niels Moeller et Lisbet Theilgaar ont fêté leurs 50 ans de présence sur la commune de Campagnac. Aussi, ils ont invité toutes leurs connaissances pour fêter cela. Cinquante ans, cela laisse le temps de se faire de nombreux amis.

Originaires du Danemark et plus précisément de Copenhage, on leur demande souvent "Comment est ce que vous avez eu l’idée de venir ici ?". Cela remonte aux années 60. Niels était alors tombé sur une interview du maire de Millau dans un article d’un magazine féminin danois dans lequel il invitait les étrangers qui aimaient bien la France à venir en Aveyron acheter des maisons approchant de la ruine. Niels et Lisbet tentent alors le coup et ont été enchantés par les paysages montagneux, eux qui ne connaissaient que la platitude des pays du Nord. Au bout de seulement trois jours, ils ont trouvé leur coup de cœur au Viala et ont immédiatement conclu l’affaire. Deux autres familles danoises sont également venues s’installer dans le hameau. L’accueil des familles présentes, les Samson et les Rouvelet, a été très chaleureux. Une première fête de remerciements fut organisée pour le 25e anniversaire de leur présence au cours de laquelle un film a été tourné. Il y a maintenant 21 ans, Niels et Lisbet quittent le Viala pour venir s’installer à Campagnac à côté de leur grand ami Pierre-Marie Blanquet. Ce fut l’occasion d’étendre leurs connaissances en participant au plus près à la vie du village. De nouvelles amitiés sont nées. Ils ont vu les jeunes et les vieux vivre, se marier, avoir des enfants, mûrir et mourir. Les figures marquantes du village ont fait partie de leur vie : Gilbert qui secoue les épaules en riant, Jacques Périé avec son sourire chaleureux, Bernard Plantier, Marie-Hélène dans sa voiture à midi et bien d’autres.

Aujourd’hui, pour les 50 ans de présence, ils ont organisé une nouvelle fête. Les réjouissances commencent par un apéritif servi sur l’espace des Motards du viaduc suivi de la projection du film tourné lors du 25e anniversaire au Viala. Beaucoup se reconnaissent et revoient les personnes disparues comme Jean Visier, surnommé Napoléon, avec son inséparable béret vissé sur la tête. Son apparition déclenche rires et bravos chez les spectateurs.

Ensuite, c’est le moment de se restaurer avec le buffet concocté par Pierre Loïc Rodier. C’est une présentation somptueuse de tous les produits de l’Aveyron et une touche nordique avec les fricadelles danoises. Niels, avec sa maîtrise de l’organisation caractérisant les pays nordiques, dirige de main de maître l’accès au buffet évitant ainsi cohue et embouteillages.

À la fin du repas, l’animation est assurée par l’enfant du pays, Hugo Piris, un véritable virtuose du violon, de la trompette et de la mandoline, accompagné de Helmuth à la contrebasse et de Benny à la guitare.

Pour terminer la soirée, le maire, Jean-Michel Ladet, offre au couple danois un diplôme de citoyens d’honneur et confirme leur naturalisation en tant que citoyens cabassols. Enfin Lisbet et Niels reçoivent en cadeau une nuitée et repas au restaurant Bras sur l’Aubrac. Lisbet très émue en rêvait et remercie chaleureusement tous les participants.

CORRESPONDANT
Réagir