Championnats de France individuels

Quilles de huit : un ancien président du comité national décroche le titre à Magrin

Abonnés
  • Laurent Burguière exulte avec ses coéquipiers après le dernier coup joué par Laurent Vigouroux.
    Laurent Burguière exulte avec ses coéquipiers après le dernier coup joué par Laurent Vigouroux. Jean-Louis Bories - Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
À l’issue d’un final haletant, le titre de champion de France 2019 est revenu au Bozoulais Laurent Burguière, dimanche à Magrin. L’ancien dirigeant du comité national, qui a surpris les spécialistes, débloque enfin le compteur de la «porte du Haut-Rouergue».
 

La joie était à la hauteur de l’événement. Hier après-midi, à l’issue du 69e championnat de France individuel de quilles de huit, le titre décerné dans la catégorie Excellence, considéré comme le Graal de la discipline, est revenu à un participant quelque peu inattendu.
Licencié au club de Bozouls, Laurent Burguière s’est imposé avec un total de 434 quilles. L’ancien président du comité national a surpris son monde en devançant d’une unité Julien Galdemar, du club de Saint-Amans, arrivé à la deuxième place du classement général, et de deux un des locaux de l’étape finale, Laurent Vigouroux.


Pression des adversaires


Groggy par cette journée marathon et les huit parties disputées, l’ancien dirigeant de ce sport très aveyronnais s’est longuement étonné de l’exploit qu’il a réalisé. « Pour moi c’est une victoire inattendue. Je ne figure pas dans ce qu’on peut appeler le gotha des quilles de huit. J’étais deuxième en fin de matinée mais j’avoue qu’évoluer durant tout ce temps avec des gens qui m’ont poussé jusqu’au bout de l’effort m’a transcendé. »
Pour se défaire de ses adversaires et déjouer les pronostics, le Bozoulais a employé les grands moyens et affiché une carte de visite impressionnante. Témoin de cet exploit, les chiffres obtenus par l’ancien président au cours de l’après-midi. Au cours des quatre dernières manches, l’intéressé a cumulé 52, 54, 58 et 49 quilles. « Sur la toute dernière, j’avoue que je commençais à fatiguer, commente le nouveau champion en se tenant un mollet. Les huit parties étaient très longues et l’évolution du jeu des autres me mettait la pression. »
À l’instar des six précédentes finales, les spectateurs ont ainsi dû attendre les ultimes lancers pour connaître l’identité du vainqueur. Le hasard voulant que le titre ne se joue, depuis 2013, que pour quelques quilles d’écart.


Première pour Bozouls


Outre le suspense, la finale 2019 a amené son lot de nouveautés. Non pas par le score obtenu par le nouveau champion, moindre que celui affiché par ses prédécesseurs (440 quilles tombées par Didier Duranton l’an passé et 445 par Clément Layrac en 2017), mais par l’identité du club couronné.
Aux côtés des Rodez, Luc et autres Magrin, s’ajoute aujourd’hui le nom de Bozouls, qui réussit enfin à ouvrir son compteur dans ce championnat individuel. Un exploit que Laurent Burguière et ses supporteurs ont sûrement dû fêter une bonne partie de  la nuit.
 

JM
L'immobilier à Bozouls

450 €

Au coeur de BOZOULS : Venez visiter ce bel appartement de Type 3 offrant de[...]

327 €

VENEZ DECOUVRIR CE JOLI T1BIS DANS UNE PETITE COPROPRIETE AVEC SON JARDIN E[...]

413 €

BOZOULS, appartement T2 avec terrasse, cave et garage, au coeur de la ville[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir