terroir

Trente ans de succès pour les marchés des producteurs

  • Les 17 marchés aveyronnais affichent toujours complet.
    Les 17 marchés aveyronnais affichent toujours complet. Repro CPA - Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Ce type de manifestations existe depuis 1989 et l’audience ne se démentit pas année après année.

L’été signe chaque année, depuis 1989, le retour des marchés des producteurs de pays. Voilà donc 30 ans que ce type de manifestations met à l’honneur les produits alimentaires régionaux et les produits artisanaux traditionnels, concept très prisé des touristes, mais aussi des gens du cru. Pour mémoire, le label "Marchés des Producteurs de Pays" est le seul réseau national organisé de marchés des producteurs. Pour l’Association de gestion des marchés des producteurs de pays, il se veut un " véritable outil d’animation et de développement des territoires ".

Fédérés par les chambres d’agriculture depuis 2007, ces marchés réunissent des agriculteurs et des artisans engagés dans le respect d’une charte de bonnes pratiques et de divers cahiers des charges qui garantissent la qualité et la provenance des produits.

Double demande

Dans ce cadre très strict, l’Aveyron a été précurseur. À l’origine, c’est sous l’impulsion de Sylvette Hermet, présidente de la section des agricultrices, que le réseau a été créé pour répondre à une double demande : celle des agriculteurs et celle des communes. Pour les agriculteurs, il s’agissait de se réapproprier ou de démarrer dans la vente directe ; de valoriser un savoir-faire, leurs produits et leurs spécificités "de producteur fermiers"…

Pour les communes, il s’agissait de bénéficier de conseils afin de garantir une véritable qualité de marchés, en s’appuyant sur un schéma national et départemental pour les aspects organisation et communication. Sans oublier l’idée de renforcer l’attractivité des territoires et de dynamiser l’économie locale.

Cette double demande exaucée a permis, par ricochet, de répondre à celle qui aurait pu être exprimée par les consommateurs. Ces derniers se sont ainsi vus offrir la garantie de trouver sur des théâtres d’animation des produits originaux venus tout droit de la ferme de l’agriculteur ou de l’atelier de l’artisan et de rencontrer en prime des producteurs souvent passionnés par leur métier.

"Du tonnerre !"

La recette a désormais fait ses preuves et continue à nourrir la satisfaction quasi unanime des acteurs. Ainsi, alors que la pleine saison 2019 bat son plein, le démarrage a été "du tonnerre", pour reprendre l’expression de Magali Bruel, animatrice de l’association départementale.

Contrairement aux timides chiffres du tourisme aveyronnais en ce début d’été, les marchés des producteurs ont donc cartonné, notamment sur le nord Aveyron, où les rendez-vous d’Entraygues et d’Espalion ont été au bord de "l’indigestion". Mais aussi du côté de Cransac, où les organisateurs se voient systématiquement obligés de rajouter chaises et tables pour répondre aux fortes affluences.

" Ces marchés sont une formidable vitrine, se félicite un élu cransacois. Chez nous, les curistes en raffolent. Mais pas que, car le rendez-vous draine de nombreux amateurs locaux de soirées gastronomiques que l’on s’attache à animer en musique. " Trente ans de succès on vous dit.

Label : parmi les « marchés des producteurs », il y a les vrais et il y a les autres…

Durant la période estivale aveyronnaise, une multitude d’événements et de manifestations communiquent sur l’organisation d’un « marché de producteurs ». Or, comme tiennent à le rappeler les acteurs de la démarche dans le département, « il peut s’agir dans certains cas d’une fraude et de rien d’autre, car seuls 17 sites sont réellement labellisés en Aveyron ».
Et de préciser que pour prétendre à bénéficier de ce label, le réseau officiel impose aux demandeurs plusieurs procédures très encadrées. Une visite des exploitations agricoles est notamment programmée, afin de valider la réalité des productions fermières.
Certaines associations ou collectivités utilisent donc de manière cavalière une marque porteuse, comme l’indique une enquête réalisée auprès
des consommateurs en 2017. Une enquête qui a montré que 85 % d’entre eux disent « avoir confiance en une appellation qui amène une vraie garantie ». Il est bon de préciser que l’utilisation de l’appellation « marchés des producteurs » sans élément pour certifier cette allégation est considérée comme une pratique commerciale trompeuse au sens de l’article L121-1 du Code de la consommation et punie des peines prévues
à l’article L. 213-1 : soit jusqu’à 37 500 € d’amende. Qu’on se le dise…

En chiffres

250 adhérents à l’Association aveyronnaise de gestion des marchés des producteurs de pays.
17 sites sont classés « marchés des producteurs » en Aveyron, à savoir Aguessac, Belcastel, Camarès, Cornus, Cransac-les-Thermes, Entraygues, Espalion, Le Monastère, Rieupeyroux, Rignac, Saint-Amans-des-Côts, Saint-Chély-d’Aubrac, Saint-Geniez-d’Olt, Saint-Parthem, Sauveterre, Valady. Un seul site fonctionne à l’année, à Saint-Geniez-d’Olt.
61 % des produits achetés par les visiteurs sont consommés sur place.
16 exposants sont en moyenne présents par marché.
185 marchés ont été organisés en 2018, dont 142 en été et 43 hors saison.
60 000 visiteurs ont été estimés sur l’année dernière, entre touristes et autochtones.
1 M€ de chiffre d’affaires généré en 2018.
30 ans que les marchés des producteurs ont pignon sur rue en Aveyron.
40 départements adhèrent à la démarche dans tout le pays.
2 300 marchés organisés sur l’année en France.

François Cayla
L'immobilier à Aveyron

238500 €

Corps de ferme rénové, dans un hameau calme, comprenant 5 chambres parental[...]

48150 €

EXCLUSIVITE! Au centre ville d'Espalion, appartement de type 3 traversant, [...]

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir