Cyclisme

Le Guidon decazevillois ravi de la course à Marcolès

Abonnés
  • Adrien Bonnet et Warren Barguil, entourés par Alain Augié (Aprodia) et Philippe Viguié (président du Guidon).
    Adrien Bonnet et Warren Barguil, entourés par Alain Augié (Aprodia) et Philippe Viguié (président du Guidon).
Publié le / Modifié le S'abonner

Adrien Bonnet, grand espoir du Guidon decazevillois, se souviendra longtemps du critérium international de Marcolès 2019. Garçon discret, Adrien a compris que cette journée parmi les pros serait particulière. Regard des spectateurs cherchant son nom sur le programme, demandes d’autographes des plus jeunes et surtout échauffement aux côtés des Romain Bardet, Warren Barguil, Maxime Bouet, Yoan Offredo et consorts.

Après le passage au podium pour la signature et la présentation au micro de Daniel Mangeas, place à la course. Adrien, dès le départ, a tenu sa place au milieu du peloton. Au fil des tours, le coureur decazevillois a fait honneur à sa sélection auprès des organisateurs en s’échappant durant 5 tours avec Benoît Cosnefroy (AG2R), Anthony Delaplace (Arkea Sansic) et Rudy Mollard (FDJ). Repris, Adrien restera dans le paquet jusqu’à la fin, une épreuve remportée par le champion de France Warren Barguil.

Guy Cabrol, directeur sportif de la team Aprodia ; Alain Auguié, sponsor de la team, et le président Philippe Viguié étaient satisfaits du comportement d’Adrien et des coureurs du Guidon tout au long de cette journée. Un peu plus tôt, le club cycliste decazevillois était représenté à chaque épreuve.

En pupilles, Léo Fraysse termine 11e. Chez les benjamins, Martin Cazelles s’échappe d’entrée avec 2 autres coureurs, il se classe 3e au sprint. Les minimes Mathieu Cazelles et Théo Maurel finissent respectivement 22e et 34e, Fanny Chaptal 3e féminine.

Chez les cadets, Corentin Cros, malchanceux, crève dès le 1er tour et ne pourra défendre ses chances, Mattéo Martinez et Anthony Ferrières terminent dans le second groupe. En seniors-juniors, Nathan Cabrol, convalescent, est contraint à l’abandon à la mi-course, Paul Servières-Bordes dans le peloton prend la 25e place. Paul qui, tout au long de la semaine, aura disputé 7 épreuves, (la semaine cantalienne). Reilhac, Ruynes-en-Margeride, Aurillac, Marcolès, Mauriac, Maurs, Ytrac et la Figeacoise en supplément. Paul aura parcouru 690 km à la moyenne de 39,1 km/h. "Peu importe le classement, mon objectif était de tenir toute la semaine avec les meilleurs et pas forcément une place".

Bravo Paul, objectif largement atteint.

Correspondant
L'immobilier à Decazeville

58000 €

A VENDRE- Immeuble de rapport comprenant local commercial 70m2 ( libre)- T2[...]

55000 €

A VENDRE-Grand appartement de Type 3 d'environ 90m2 ,traversant, avec bal[...]

80000 €

A VENDRE, Maison de ville avec local commercial (40m2) en rez de chaussé [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir