Justice

Rodez : deux et trois mois de prison pour le couple de marginaux

Abonnés
  • Le couple a également été condamné à verser plusieurs centaines d’euros de dommages et intérêts envers les policiers outragés.
    Le couple a également été condamné à verser plusieurs centaines d’euros de dommages et intérêts envers les policiers outragés. Archives JAT / Archives JAT
Publié le / Modifié le S'abonner
Mercredi 14 août, le couple devait répondre en comparution immédiate de ses actes perpétrés la veille dans le centre ville de Rodez.

C’est une scène devenue banale dans le centre-ville de Rodez. Mardi, en début d’après-midi, entre les touristes et les badauds, plusieurs « marginaux » se retrouvent place Adrien-Rozier pour faire la manche. Mais, depuis le matin, l’alcool coule à flots, la drogue circule également… Excédée, une commerçante du quartier prévient la police. Jusque-là, rien d’anormal. Sauf qu’en arrivant sur place, les équipes de la police nationale et de la nouvelle Bac de jour ne sont pas franchement les bienvenues. Elles demandent à la petite bande de se disperser… Mais, un couple de trentenaires ne l’entend pas de cette oreille.

Un policier blessé  lors de l’interpellation

Le ton monte, les insultes fusent et la situation dégénère quand les forces de l’ordre décident d’interpeller l’homme, non sans mal car un policier se fracturera une cheville dans l’action et se verra proscrire 35 jours d’arrêt de travail… Pas de quoi calmer le belligérant, n’hésitant pas à menacer de mort les fonctionnaires, tout en faisant allusion à l’affaire Pascal Filoé. Face à cette scène, sa compagne s’emporte également. Insultes, coups dans la voiture de police, menaces… « J’étais intenable car je n’ai pas l’habitude de boire autant », dit-elle, les analyses ont révélé un taux de deux grammes d’alcool dans le sang.
Mercredi 14 août, le couple devait répondre de ses actes en comparution immédiate. Devant le tribunal, ils sont apparus calmes et ont indiqué « s’être énervés parce qu’on a pris notre chien et que la police nous oppresse tout le temps pour qu’on se déplace… ». À l’instar de leur avocat, Me Balanger, ils ont également rappelé être des « gens sans problème » et ne souhaitant pas « payer pour tous ceux qui foutent le bordel ! ».

Parcours de vie difficile

Effectivement, le casier judiciaire des deux prévenus n’est pas franchement chargé. Elle, originaire de Belgique et sans domicile fixe, n’est pas connue du tribunal de Rodez, où elle s’est installée il y a peu, après un parcours de vie difficile, entre ruptures familiales et addiction à l’héroïne.
Lui vit chez son père, à Bouillac, et ne compte qu’une mention à son casier judiciaire pour exhibition sexuelle à Mont-de-Marsan. A la barre, il dit se battre contre une addiction à l’alcool et aux drogues depuis l’âge de ses 11 ans et suivre un traitement médical en ce sens. « On fait la manche pour manger car on n’a pas de revenus. On ne veut pas embêter les gens », disent-ils face à la présidente de l’audience, Mme Samii.

« Le centre-ville devient invivable »

Pour le procureur, Frédéric Coulomb, « ces parcours de vie brisée n’excusent pas les délits. Le problème des marginaux dans l’hypercentre de Rodez donne un sentiment d’insécurité et les policiers subissent des outrages tous les jours. Ces personnes ne se rendent-elles pas compte qu’elles oppressent également les citoyens ? ».
Un sentiment partagé par l’avocat des prévenus : « Le centre-ville devient invivable depuis plusieurs mois… Mais, j’ai mon cabinet rue Penavayre et je ne connaissais pas mes deux clients. Ils ne posent pas de problèmes en temps normal. »
Au final, le couple a été condamné à deux mois de prison pour elle et trois mois pour lui et sera convoqué prochainement devant un juge d’application des peines. Ils ont également été condamnés à verser plusieurs centaines d’euros de dommages et intérêts envers les policiers outragés.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

32 €

Box fermé au sous sol d'un copropriété située en plein coeur du faubourg.[...]

265 €

Rodez centre historique, appartement de type 1bis en dernier étage d'une pe[...]

129900 €

Bel appartement T3 rénové d'environ 74m² à 1 km de la cathédrale. Plus une[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir