Ligue 2 (4e journée)

Football : coup d'arrêt pour Rodez à Valenciennes

Abonnés
  • Dorian Caddy, de retour à la pointe de l’attaque ruthénoise, s’est créé deux occasions qui auraient pu faire basculer la rencontre.
    Dorian Caddy, de retour à la pointe de l’attaque ruthénoise, s’est créé deux occasions qui auraient pu faire basculer la rencontre. Pierre Rouanet VDN/MAXPPP / Pierre Rouanet VDN/MAXPPP
Publié le / Modifié le S'abonner
Malgré une première demi-heure intéressante, Rodez s’est incliné vendredi 16 août sur le terrain de Valenciennes (1-0) et clôture, par là même, une invincibilité de dix-sept rencontres.

Fin de série pour Rodez. Le club sang et or, qui n’avait plus concédé de défaites dans le temps réglementaire depuis le 15 février (sur la pelouse d’Avranches en National, 2-1), s’est incliné hier soir au stade du Hainaut face à Valenciennes.

Le déroulé de la rencontre pourrait toutefois frustrer les hommes de Laurent Peyrelade. « Je pense que nous avons fait le meilleur match depuis le début de la saison, nous n’avons rien à nous reprocher ». Dans la bouche de l’entraîneur ruthénois, est fait état de cette première demi-heure où la formation aveyronnaise a dominé les débats. Pour surprendre l’équipe nordiste, des surprises figuraient dans le onze visiteur dévoilé quelques minutes avant le coup d’envoi de cette quatrième journée de Ligue 2. En plus de la titularisation de Nassim Ouammou au milieu de terrain, l’ancien Manceau avait choisi d’aligner un nouvel élément, en l’occurrence Dorian Caddy à la pointe de l’attaque.

Trois occasions nettes en 30 minutes

L’attaquant, qui n’était pas apparu sur une pelouse de football depuis le 1er décembre 2018, allait vite justifier cette décision pour le moins étonnante. Aligné au côté d’Ugo Bonnet, l’ancien joueur normand pesait d’entrée sur la défense valenciennoise. Si la première alerte venue d’un centre d’Alexis Peyrelade (4e) n’inquiétait pas le portier local, la seconde, issue cette fois-ci d’un ballon bien donné par Pierre Ruffaut, se termina par un plat du pied de l’attaquant mis en corner par Jérôme Prior (14e). « Il valait mieux titulariser Dorian, c’est un choix logique, reconnaît le tacticien ruthénois en conférence d’après-match. Il pèse beaucoup face à une défense à trois. »

Si Caddy était omniprésent, Ugo Bonnet lui ne resta pas dans l’ombre bien longtemps. Le meilleur buteur ruthénois de la saison passée n’appuyait pas assez sa frappe à cinq mètres des buts de Valenciennes (27e). Après trente minutes solides, Rodez laissait passer sa chance.

Plus expérimentés, les Nordistes provoquèrent quelques sueurs froides à Arthur Desmas peu avant la mi-temps (38e). Douline oubliait un adversaire dans la surface de réparation et obliga Arthur Desmas à une parade improbable sur sa ligne, d’abord de la tête puis des deux gants.

La seconde période allait confirmer les difficultés entrevues quelques minutes plus tôt. Le gardien du Raf ne pouvait que concéder l’ouverture du score (50e) après un nouveau centre nordiste repoussé dans les pieds de Baptiste Guillaume. Groggy, les Ruthénois balbutiaient leur football et n’arrivaient pas à repartir de l’avant.

Il eut fallu attendre les cinq dernières minutes du temps réglementaire pour entrevoir une éclaircie. Sur un centre frappé de la gauche par Joris Chougrani (88e), Ugo Bonnet reprenait le ballon de la tête au point de penalty. Celui-ci heurta la barre transversale avant de finir en sortie de but. Une action qui n’altéra pas le jugement du technicien sang et or. « Ce match va nous servir pour la suite de la saison. Quand tu fais une ou deux erreurs, tu les payes cash, et toi pendant ce temps, tu n’arrives pas à les convertir. On est là pour apprendre et on apprend. »

Jérémy Mouffok
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

214 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement en coeur de vil[...]

560 €

TYPE 3 RÉNOVÉ AVEC CUISINE AMÉNAGÉE, SÉJOUR/SALON AVEC GRAND BALCON, 2 CHAM[...]

689 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - T3 ensoleillé avec terrass[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir