national 3 (1re journée)

Football : Florent Rech (Raf) : « Mettre la formation au premier plan »

  • Florent Rech, l’entraîneur de l’équipe réserve du Raf.
    Florent Rech, l’entraîneur de l’équipe réserve du Raf. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
L’entraîneur du Raf II, Florent Rech, a confié ses attentes et ambitions avant que son équipe ne débute sa deuxième saison au cinquième échelon du football français, samedi 17 août (16 h), avec un déplacement à Toulouse pour y affronter la réserve du TFC.

Quels sont les objectifs fixés par le club cette saison, après une découverte intéressante du niveau l’an dernier ?
Obtenir le maintien, terminer dans les dix premiers (sur quatorze équipes, NDLR), mais surtout amener des joueurs en équipe première, en les formant pour ça. C’est un objectif collectif et individuel puisqu’il faut que chacun puisse prétendre le plus rapidement possible à une place dans le groupe qui évolue en Ligue 2.

Malgré le rajeunissement du groupe ?
Oui, nous avons profondément modifié l’effectif cette année, avec beaucoup de départs et les arrivées de joueurs qui évoluaient l’an dernier en U19 ou Régional 1, ou encore dans d’autres formations. Notre but, justement, est de mettre la formation au premier plan. Il y a beaucoup de joueurs qui viennent d’horizons différents. L’intégration passera par l’écoute, déjà, et ensuite par le travail qu’il faudra fournir à différentes étapes de la saison. C’est comme ça que nous atteindrons nos objectifs.

Avec quel type de jeu ?
Celui qui est le plus en adéquation avec celui de l’équipe fanion. C’est le fil conducteur que le club a voulu mettre en place à tous les niveaux. Il faut qu’un joueur qui change de niveau sache jouer de la même manière que ce qu’on lui demandera chez les pros. En général, c’est un jeu vers l’avant tout en gardant un équilibre général. Il faut savoir se projeter rapidement, c’est ce qu’on enseigne aux joueurs.

Justement, comment les choses s’organisent-elles avec l’équipe première et Laurent Peyrelade ?
Les choses sont très claires : si un joueur de son groupe ne joue pas, il viendra jouer avec nous. Pour moi, la chose importante à souligner est que la réserve est tout d’abord à la disposition du groupe qui évolue en Ligue 2 ! Par conséquent, nous allons avoir six joueurs à disposition pour le match à Toulouse (voir par ailleurs).

Vos méthodes de travail sont-elles les mêmes cette année que l’an dernier ?
Par rapport à l’an dernier, nous avons une séance d’entraînement en plus ; cinq sur le terrain et une de musculation. L’effectif ayant été rajeuni, il faut compenser ça par ce biais. Il y a beaucoup de travail pour les joueurs s’ils veulent venir taper à la porte du monde pro !

Pour ce qui est du stade, ce sera comme l’an dernier ?
Vabre est une pelouse de niveau 4, donc homologuée pour recevoir des matches de ce niveau. Les bancs ont juste été remis aux normes pour accueillir des groupes de seize joueurs et l’encadrement. À part ça, tout sera pareil. Je veux surtout souligner la qualité de la pelouse : c’est vraiment intéressant de jouer sur ce terrain et on espère qu’il restera en bon état tout au long de la saison, pour nous mais aussi pour les spectateurs, qui veulent voir un joli spectacle.

Votre équipe avait perdu ses deux premières rencontres amicales, à chaque fois par trois buts d’écart. Les deux suivantes ont-elles été meilleures ?
Nous avons remporté la première, face à Frontignan (l’un des adversaires du Raf II cette saison en championnat), 4-2. La deuxième, contre Onet-le-Château, qui s’est déroulée vendredi dernier, a été interrompue à la mi-temps par les orages alors que nous menions 2-1, mais il n’y a pas vraiment d’enseignements à en tirer puisque les équipes n’en sont pas au même stade de préparation et que les groupes tournent beaucoup.

La rencontre contre l’équipe réserve de Toulouse, cette après-midi (16 h), constitue un beau défi pour lancer la saison…
C’est une équipe intéressante à affronter, finaliste de la Coupe Gambardella l’an dernier. J’espère qu’on répondra présent face à elle. En tout cas, nous avons fait le travail pour être prêts. Il n’y a pas d’inquiétude, c’est enrichissant de jouer contre elle. Après, le niveau d’une réserve d’un groupe pro peut varier en fonction des années et des cycles de formation. Mais il y aura tout de même une belle opposition technique et physique et ce sera à nous d’y répondre avec nos moyens.

Le groupe : Secchi (g), Dahaak, Ngoye, Coelho, Garcia, Maury, Mathis, Delclos, Dacourt, Morcillo, Lacombe, Lazuech, Lacroix, Voinescu, Legroux, Djelti, Remars.
 
Propos recueillis par Antoine Froissart
L'immobilier à Rodez

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

564 €

LOCATION SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE 3 Pièces situé sur le tour de ville à pr[...]

405 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très ensoleillé[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir