Entreprise

A Lestrade-et-Thouels, une distillerie nourrie à l’eau du puits du grand-père

Abonnés
  • Les premières boissons de Mathieu Recoules ont déjà  du succès.
    Les premières boissons de Mathieu Recoules ont déjà du succès. Clara Maillé / Clara Maillé
Publié le / Modifié le S'abonner

Mathieu Recoules, installé à Lestrade-et-Thouels, est un professionnel des alcools.

C’était il y a quelques années une prairie, le "landas" comme l’appelaient les anciens du village. Aujourd’hui, y trône fièrement un bâtiment neuf, Landa’s Distillerie. À l’intérieur, des installations intrigantes, pour qui n’y connaît rien à cet univers. Trois alambics, de forme et taille différentes trônent fièrement dans la pièce principale de l’édifice.

Une entreprise locale

Landa’s Distillerie, c’est d’abord une entreprise régionale installée à Lestrade-et-Thouels. Mathieu Recoules est originaire du Sud-Aveyron. Il a à cœur de la promouvoir. C’est pourquoi, pour fabriquer ses boissons, il utilise du maïs et de l’orge provenant des communes de Lestrade et Brousse-le-Château. "L’eau, utilisée pour rectifier les alcools provient d’un puits que mon grand-père a creusé, explique Mathieu Recoules. Il se situe aujourd’hui à 200 mètres de la distillerie."

Et cela va même jusqu’aux bouteilles contenant les liquides. Celles-ci sont fabriquées à Albi alors que le design des étiquettes, aussi, est local : il est l’œuvre du dessinateur saint-romain Emmanuel Pottier.

Inspiration américaine

Si le whisky est avant tout un produit écossais, Mathieu Recoules s’inspire plus du modèle américain. En effet, il a par exemple opté pour une souche "American whisky" pour fabriquer le sien. Ses méthodes aussi viennent parfois de l’autre côté de l’Atlantique. "La boisson vieillit aussi dans des fûts neufs de chêne, chose qui est obligatoire aux États-Unis", explique-t-il.

Cela va même jusqu’au nom, "américanisé" à l’aide de l’apostrophe. Ce qui est sûr, c’est que cela représente les ambitions de Mathieu Recoules. "Ce que nous voulons, c’est faire connaître nos produits locaux à l’international, être une vitrine pour la région."

Whisky, vodka, gin et même pastis sont produits sur place

Ce ne sont pas moins de quatre alcools qui sortent de Landa’s Distillerie. Le premier, le whisky, est distillé à plusieurs reprises dans le plus gros des alambics, avant d’être mis dans des fûts pour le laisser vieillir pendant trois ans. Mais cet alambic produit aussi une eau-de-vie de grain, qui sert de base à la production du gin et de la vodka. Pour ce qui est de la vodka, l’eau-de-vie obtenue après la première distillation est à nouveau distillée, mais dans une colonne de distillation cette fois.

Enfin, le gin est lui distillé plusieurs fois dans la colonne, et agrémenté de mûres et de baies pour lui donner un arôme bien spécifique. Finalement, un petit peu à part, il y a le “petit jaune”, le pastis. Celui-ci est fabriqué à partir de la macération de sept plantes, puis est distillé dans un petit alambic, qui lui donne la particularité d’être plus pur que la moyenne. Ce qui est certain, c’est que quel que soit le produit, Mathieu Recoules porte une très grande attention à la qualité de ces derniers.

Centre Presse
L'immobilier à Aveyron

154000 €

A VENDRE-Vallée du LOT, maison pleine de charme nichée dans un jardin paysa[...]

50300 €

Pas d'information[...]

69900 €

Proche Broquiès, dans hameau , maison de village en pierre de 110m² habit[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir