votre été

Les églises du Bassin renferment bien des trésors

  • Le clocher octogonal, les vitraux de Coulet et le christ en bois polychrome du XIIe siècle sont visibles en l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Aubin.
    Le clocher octogonal, les vitraux de Coulet et le christ en bois polychrome du XIIe siècle sont visibles en l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Aubin. R.B. et Repro CPA / R.B. et Repro CPA
  • L'égilse de Combes, Notre-Dame-des-Mines.
    L'égilse de Combes, Notre-Dame-des-Mines. R.B. et Repro CPA / R.B. et Repro CPA
  • La crèche en charbon de Notre-Dame-des-Mines est l’une des spécificités de l’église de Combes. Elle est aussi unique en son genre et c’est tout ce qui en fait son charme. Elle est l’œuvre d’André Mazur, un ancien mineur, et de Jean-Pierre Caen, un artiste de Conques.
    La crèche en charbon de Notre-Dame-des-Mines est l’une des spécificités de l’église de Combes. Elle est aussi unique en son genre et c’est tout ce qui en fait son charme. Elle est l’œuvre d’André Mazur, un ancien mineur, et de Jean-Pierre Caen, un artiste de Conques. R.B. et Repro CPA / R.B. et Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Le Bassin decazevillois renferme quelques curiosités architecturales, vestiges de l’ère industrielle, mais aussi un certain nombre d’églises dont quelques-unes abritent des trésors à l’image du désormais célèbre Chemin de croix de Gustave Moreau, visible en l’église Notre-Dame de Decazeville. L’occasion de faire un petit inventaire, non exhaustif, des raretés que certaines d’entre elles renferment à Cransac, Combes ou encore Aubin.
 

Lorsque l’on évoque les églises du Bassin et les trésors qu’elles renferment, c’est souvent de Notre-Dame de Decazeville et de son célèbre Chemin de croix dont il est question. Un Chemin de croix qui se décline en 14 toiles, comme autant de stations, peintes par Gustave Moreau en 1863. S’agissant du seul chemin de croix symboliste existant au monde, l’œuvre a été classée Monument Historique. Alors certes, si cette œuvre mérite vraiment le détour, d’autres églises dans le Bassin méritent également que l’on s’y attarde.

À commencer par l’église Saint-Julien de Cransac. Celle-ci renferme une grande fresque réalisée en 1964 par Henri Guérin grand artiste verrier de réputation internationale. Le peintre verrier, décédé à l’âge de 80 ans en 2009, a laissé une œuvre unique en son genre dans son parcours.

De sa carrière fournie, avec plus de 4 000 œuvres réalisées à travers le monde, l’artiste, né dans la région parisienne en 1929, a laissé une trace à Cransac, où il a créé en avril 1964, à la demande de l’abbé Teyssedou qui exerçait alors son ministère dans le Bassin, la fresque de l’église Saint-Julien.

Une fresque tout à fait unique en son genre dans le parcours artistique de l’artiste. Presque 40 ans plus tard, le 1er septembre 2003, le peintre verrier qui, entre-temps, avait exercé son art sur tous les continents, est revenu à Cransac donner quelques conseils pour la protection de son œuvre, au moment des travaux de réfection de l’église cransacoise.

« Liturgie catholique »

À cette occasion, il rappelait avec émotion et passion la substance de cette démarche figurative : « J’ai voulu créer un grand décor pour l’autel, dont les dimensions me paraissaient disproportionnées. C’est pourquoi après avoir respiré le lieu dans tous ses détails et, dans le respect de l’existant, j’ai décidé de décliner ma fresque sous la forme de trois peintures murales, toutes en phase avec la liturgie catholique. »

La peinture murale centrale, la plus conséquente, présente sur le côté gauche une teinte sombre et des traînées vertes qui invoquent la mort. L’aspect de création n’est pas occulté avec le vert de l’espoir. Henri Guérin disait alors que « ce grand mouvement de mort et de résurrection, sous le souffle de l’esprit saint, passe par la croix glorieuse intégrée au milieu de la fresque. Cela représente le sens de la messe, où le Christ continue de vivre en nous, de manière sacrée, alors que les bandes blanches évoquent l’apaisement et le cheminement de chacun vers Dieu. »

Les peintures murales latérales, plus petites, garnissent les côtés du chœur. Celle de gauche, avec une prédominance de la couleur orange, évoque l’hymne du matin, Le Bénédictus, dédié à Jésus.
Celle de droite, à prédominance bleue, reprend l’hymne du soir, Le Magnificat, consacré à la Vierge. Pour donner vie à cette fresque, Henri Guérin a séjourné à Cransac pendant une quinzaine de jours, avant de s’envoler en suivant vers le Canada pour rejoindre Ottawa, où il devait réaliser les vitraux de la chapelle du petit séminaire.

Crèche en charbon

Plus récente - les 70 ans de sa reconstruction seront célébrés cet automne - mais toute aussi singulière, l’église en briques rouges de Notre-Dame des mines, à Combes renferme aussi quelques curiosités qui valent le détour. À l’image de sa crèche en charbon. Unique en son genre, la petite crèche a été réalisée par André Mazur, un ancien mineur, et Jean-Pierre Caen, un artiste de Conques.

Dans un tout autre style l’église Saint-Blaise d’Aubin ou Notre-Dame de l’assomption réserve également son lot de surprises.

Pierres blondes et clocher octgonal

À l’origine romane du XIIe siècle, elle a été remaniée aux XVe et XVIe siècles, l’église fut appelée tour à tour Notre-Dame, puis Saint-Blaise, puis Notre-Dame de l’Assomption. Au-delà de son style mêlant roman et gothique, ce qui frappe en premier lieu c’est la couleur blonde de sa pierre et son clocher octogonal.

Une fois rentré à l’intérieur, ce qui attire presque immédiatement l’œil, ce sont les douze vitraux modernes, œuvre de Daniel Coulet, sur deux enfants du pays : Le Père Marie-Eugène de l’Enfant Jésus et sainte Marie-Émilie de Rodat.

.D’autres éléments remarquables sont à noter comme les chapiteaux, l’enfeu gothique d’un ancien prieur et le Christ en bois polychrome du XIIe siècle.
 

Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

149000 €

Aubin : Maison en pierre entièrement rénovée et isolée, de type 6, comprena[...]

29000 €

TERRAIN DE 2673 m2 PARCELLE CONSTRUCTIBLE Située sur la commune d'Aubin ent[...]

53250 €

Aubin : Maison de type 3 comprenant : au rez-de-chaussée : entrée sur pièce[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir