Patrimoine

Espalion : le chantier un peu fou de Jean Bouldoires

  • Les clichés montés sur toile trouvent ici un cadre d’exception.
    Les clichés montés sur toile trouvent ici un cadre d’exception. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

L’ancien artisan peintre occupe bien sa retraite.

C’était prédestiné. Né dans le Fort de Flaujac, Jean Bouldoires a toujours été touché par les vieilles pierres, le patrimoine et les arts, en particulier la photo et le cinéma. Au pied du Pont-Vieux, une vieille bâtisse de la rue de la Grave, en plein cœur du quartier historique du faubourg, peut-être cercle de jeu et de maison de plaisir de la ville dans un passé lointain avant d’abriter un commerce au début du XXe siècle.

Il y a cinq ans, désespéré de la voir se délabrer, Jean Bouldoires décide de l’acquérir. Commence alors un long, très long, et patient travail de sauvegarde et de restauration… "Pour sauver un petit bout du patrimoine espalionnais et essayer de redonner vie à ce quartier".

Cinq ans de travaux

Il a fallu commercer par retaper le toit qui fuyait, puis débarrasser les gravats et les encombrants, tout nettoyer avant de reprendre les murs et faire ressortir des magnifiques colombages, gratter les poutres multi-centenaires et refaire les planchers, faire ressortir la mosaïque du sol du rez-de-chaussée… Toujours en gardant "l’esprit" et les matériaux d’origine. Un travail de longue haleine mais le résultat est au bout et aujourd’hui, il bluffe le visiteur.

Une galerie d’exposition

Grand passionné de photo, Jean expose dans ce local une centaine de ses photos montées sur toile. Des clichés "d’ici et d’ailleurs" traduisant le coup d’œil et le sens artistique du photographe de la première heure puisqu’il était déjà au club photos d’Espalion dans les années 1970. À l’époque du labo noir et blanc, du grand multivision avant d’être aux prémisses d’une section cinéma. Ses reflets dans le Lot, ses clichés sur l’Aubrac, ses orchidées, sans oublier de l’animalier (avec la photo rare d’un cerf s’accouplant) mais aussi des photos de la Cappadoce où il a passé quelques années de sa vie, valent vraiment le détour.

Une exposition qui pourrait en appeler d’autres, puisque cet espace se veut dédier aux artistes de tout bord.

Un espace pour le Festival du Film

Nouveauté cette année, un espace baptisé « Les matinées du documentaire » en accès libre et gratuit sera proposé au public à deux pas du Pont-Vieux (au 5, rue de la Grave près de la Boutique du FFE) dans un lieu spécialement aménagé pour la projection de films documentaires ayant pour thème le cinéma. Ces projections se dérouleront tous les jours entre 10 h et 13 h en continu : portraits de cinéastes, comédiens, comédiennes, époques cinématographiques… L’accès à l’intérieur de cet espace sera gratuit et en libre-accès. L’occasion de venir y découvrir des films d’une heure environ qui parlent de ceux et celles qui ont fait le cinéma : Jean Carmet, Lino Ventura, Jean-Pierre Marielle, Claude Pinoteau, Monica Vitti, les années Hollywood, le cinéma espagnol, le cinéma russe…

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Espalion

48150 €

EXCLUSIVITE! Au centre ville d'Espalion, appartement de type 3 traversant, [...]

33000 €

Dans le centre ville d'Espalion grange à rénover d'une superficie au sol d'[...]

43300 €

Terrain à bâtir dans un environnement calme et préservé à moins de 5 minute[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir