Vie pratique - Conso

Finistère: installation d'un premier distributeur de billets indépendant

  • Pour assurer la rentabilité de son distributeur, Brink's France a notamment limité ses fonctionnalités au retrait d'argent.
    Pour assurer la rentabilité de son distributeur, Brink's France a notamment limité ses fonctionnalités au retrait d'argent. LeoPatrizi / IStock.com / LeoPatrizi / IStock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Le spécialiste du transport de fonds Brink's France a mis en service cet été son premier distributeur de billets exploité en propre dans la commune de Locmaria-Plouzané (Finistère), qui en était dépourvue depuis 2018, a-t-on appris lundi auprès de la société et de la commune.

"Fruit d'un partenariat avec la collectivité locale, cette première implantation de l'offre Point Cash vient répondre aux préoccupations des communes rurales", indique un communiqué de la société sur son site internet. 

"Elle vise à préserver et à dynamiser l'activité économique en apportant un service de distribution d'espèces, là où la densité du maillage du réseau de distribution bancaire ne le permet plus", poursuit le document.

"Nous avions une agence bancaire jusqu'en juin 2018, mais elle a fermé et emmené le distributeur de billets. Nous avons alors cherché d'autres solutions", a expliqué à l'AFP Viviane Godebert, maire de la commune de 5.180 habitants située non loin de Brest.  

Le distributeur, mis en service le 17 juillet, "ramène du flux, des gens dans le bourg", a-t-elle assuré, expliquant que la commune finançait le dispositif et que l'usager n'avait ainsi aucun frais à supporter. 

Pour assurer la rentabilité de son distributeur, Brink's France a notamment limité ses fonctionnalités au retrait d'argent. "L'expérience se passe très bien et nous sommes en train de commercialiser d'autres sites qui seront installés cet automne", a indiqué à l'AFP Stéphanie Courtois, directrice de la communication de Brink's France, faisant état de "plus d'une cinquantaine de maires intéressés" par le dispositif.

Relaxnews
Réagir