Culture et Loisirs

A La Capelle, la maison du "Tioulaïre" s’est replongée dans son passé

  • Les invités de régis Rouquette, organisateur de cette magnifique journée du souvenir
    Les invités de régis Rouquette, organisateur de cette magnifique journée du souvenir
Publié le / Modifié le S'abonner

Quatre-vingts personnes étaient tout récemment conviées à la maison du "Tioulaïre" (maison du couvreur de tuiles), au village de La Capelle. Elles ont été accueillies par un gendarme vêtu d’un uniforme datant du milieu du XXe siècle.

C’est Régis Rouquette, propriétaire des lieux, dont l’aïeul Jean-Antoine, né en 1843, était couvreur de tuiles, qui a organisé cette journée de retrouvailles.

Tenues d’époque

Il a travaillé longtemps à l’organisation de cette journée, arpentant notamment les archives départementales tout en collectant photos, documents et objets anciens, dans le but de fêter les 150 ans de "sa" maison et de mettre à l’honneur parents, oncles et tantes partis vers la capitale pour gagner leur vie en travaillant dans le charbon où les cafés.

Régis Rouquette a souhaité ainsi revenir sur les souvenirs de son enfance, quand, pendant les vacances estivales, les enfants du village venaient le rejoindre lui et ses cousins parisiens dans cette maison où ils passaient l’été auprès de la grand-mère. C’était alors une véritable colonie de vacances, avec parties de cache-cache, mariages improvisés et jeux divers.

Les participants ont joué le jeu en se déguisant tous en tenues d’époques, l’organisateur apparaissant tantôt en garde champêtre, en curé ou en charbonnier. Une exposition de 2 500 photos et d’objets divers était aussi du voyage. On pouvait notamment y voir la maison du Tioulaïre de 1866 à 2016, avec ses nombreux aménagements. Un stand de généalogie présentait ses quatre grands-parents et des actes de naissance remontant à 1585. Des photos de mariage de toute la famille, avec les menus des repas, ainsi que les figurines d’époque trônant sur les pièces montées, se sont également exposées.

Un autre stand concernait l’arrivée sur Paris des membres de la famille et montrait le travail du charbonnier, des employés de cafés. D’autres étaient dédiés à la vie à la ferme ou aux guerres (avec documents militaires des grands-parents et arrière-grands-parents, cigarettes, allumettes, casque de 14-18, masque à gaz, Croix de guerre…)

Un colossal travail de mémoire

Des images relatant la jeunesse de Régis Rouquette n’ont pas non plus manqué, avec copains et copines de La Capelle, tout comme de nombreuses cartes postales anciennes et la liste complète des maires de la commune, dont Pierre Veyre, arrière-grand-père de Lucien Veyre, actuel maire.

Chacun a pu admirer le colossal travail de mémoire qui a été accompli dans ce cadre, avant de s’attabler pour un aligot-saucisse.

Mais le voyage dans le temps n’était pas terminé : Régis Rouquette et sa compagne Laurence ont aussi reconstitué une salle de classe de l’ancienne école, dans son garage. Outre des figurants en costumes d’époque, pupitres, cartes de géographie, portes plumes, musette, gamelle étaient du décor.

Au final, une journée mémorable et beaucoup de bonheur partagé pour la famille Rouquette et les habitants de La Capelle.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Florentin-La-Capelle

30000 €

Terrain de 2100m2 constructibles sur la commune de Florentin-La-Capelle et [...]

149000 €

Dans un environnement calme et préservé avec une vue dégagée sur la campagn[...]

25000 €

Nord Aveyron - Florentin Lacapelle - Terrain constructible plat, situé au c[...]

Toutes les annonces immobilières de Florentin-La-Capelle
Réagir