Fin de la grève au service de médecine

Abonnés
  • Le personne du service de médecine était en grève depuis le 9 août dernier.
    Le personne du service de médecine était en grève depuis le 9 août dernier.
Publié le

Un protocole d’accord vient d’être signé entre la direction et les représentants du personnel.

Depuis le 9 août dernier, les agents du service de médecine UGA du centre hospitalier de Decazeville, sont en grève, suite à l’annonce de la direction de l’établissement d’une suppression de quatre postes sur ce service, ainsi que, selon la CGT, "de l’inquiétude concernant l’ouverture des lits identifiés de soins palliatifs et du recrutement médical".

Une première réunion a eu lieu lundi 12 août, qui a permis un accord de principe sur une réflexion d’équipe incluant le personnel paramédical et les représentants du personnel et non "directive", concernant une nouvelle organisation du service. Ce qui permettra la mise en place de trois secteurs : médecine polyvalente, unité de gériatrie aiguë, lits identifiés soins palliatifs.

Après deux premières propositions de la direction ne revenant pas sur cette suppression de poste, le vendredi 23 août, la troisième version du protocole d’accord de fin de conflit a été signée entre les représentants du personnel et la direction.

Le protocole d’accord stipule, selon le texte officiel, "que les effectifs actuels dans le service de médecine seront maintenus jusqu’au passage en instance d’une nouvelle organisation. Les quatre contrats permettant la garantie de ce dispositif seront prolongés pour cette période ; que la nouvelle organisation paramédicale de médecine sera finalisée en adéquation avec l’activité ; qu’une rencontre médicale sera organisée la première semaine de septembre, avec l’ensemble des services pour mieux définir la prise en charge des patients en médecine à Decazeville."

L’acceptation de ces propositions, qui répondent aux principales revendications de la CGT, permet donc aux agents de lever le mouvement. Cependant, l’organisation syndicale "regrette que les réponses n’aient pas été amenées plus tôt, faisant preuve d’un certain laxisme dans le dialogue social". Et de rappeler en suivant qu’il ne sera jamais accepté que les agents de l’établissement quel que soit leur statut, soit une variable d’ajustement pour faire des économies, et que nous nous battrons toujours pour une prise en charge du patient de qualité optimale, une amélioration des conditions de travail et le développement d’une offre de soins indispensable aux habitants de notre territoire".

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

53500 €

DECAZEVILLE - Cette maison, mitoyenne des 2 côtés, est habitable rapidement[...]

60000 €

Immeuble bien situé proche commerces et parking avec Local commercial d'env[...]

122900 €

DECAZEVILLE - Cette jolie maison de 1880 est implantée sur un terrain de 11[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?