Fêtes et festivals

Saint-Amans a respecté sa tradition avec ferveur

  • Bandas et chars fleuris ont ravi le public.
    Bandas et chars fleuris ont ravi le public.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La fête votive fut encore un grand moment de partage et de convivialité pour les habitants de la Viadène.

Saint-Amans-des-côts a revêtu ses habits de lumière pour sa fête votive du 15 août. Dès le 14, le paintball a donné des couleurs aux joueurs et joueuses qui se sont déchaînés. La fête foraine ouvrait ses stands, manège et auto tamponneuse tournaient non-stop.

Il y avait foule au marché nocturne, ils étaient nombreux à s’installer aux tables dressées ou bien aux terrasses des cafés pour consommer sur place.

Et le concert de Vitaa s’est posé place du Foirail sous une installation digne des grandes villes. La foule médusée a participé avec enthousiasme à ce retour sur scène tant attendu. La soirée s’est terminée avec l’orchestre "La plus grande discothèque en live" qui a fait danser jusqu’au bout de la nuit… Mais le zénith de la fête fut le jour J. Après le déjeuner aux tripoux, le concours de pêche, c’était la messe "des Parisiens", qui, portée par leur amicale, a offert le pot de l’amitié et la fouace. Et dans une joyeuse ambiance, les enfants étaient heureux de se faire maquiller. Place au spectacle de rue avec les groupes de bandas et leurs percussions brésiliennes, accompagnées de danseuses. La foule médusée a participé avec entrain puis s’est dispersée dans les rues du village pour admirer les chars fleuris.

Feu d’artifice pour bouquet final

Après les quelque 700 repas saucisses-aligot servis au gymnase, le spectacle pyrotechnique construit par l’artificier Ruggieri a illuminé le ciel et la surface du plan d’eau avec plus de 7 646 tirs synchronisés en musique. Cette année encore, le spectaculaire feu d’artifice a ébloui la foule ! Le souffle coupé par la beauté de ce spectacle devenu mythique, la foule a applaudi longuement avant de rejoindre la fête foraine qui battait son plein. Le bal disco animé par Digital Power a emmené la jeunesse et les moins jeunes au cœur de la danse jusqu’aux premières lueurs du petit matin. Beau bouquet final et bravo au comité des fêtes pour son efficacité.

Olivier Courtil
Réagir