Politique

Décès de Simone Anglade : la déviation d'Espalion fut son défi majeur

  • Simone Anglade avec  Valéry Giscard d'Estaing et Jean-Claude Luche pour recevoir la Légion d'honneur.
    Simone Anglade avec Valéry Giscard d'Estaing et Jean-Claude Luche pour recevoir la Légion d'honneur. Centre Presse / André Nayrac / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
Les hommages se succèdent depuis le décès de Simone Anglade survenu ce matin à l'âge de 68 ans. Elle avait reçu la Légion d'honneur des mains de Valéry Giscard d'Estaing.

Jean-Claude Luche, l'ancien patron du département, a connu Simone Anglade au mitan des années 90 quand elle était encore maire de Castelnau-de-Mandailles dont elle fut la plus jeune maire de France en 1977. Et l'un de ses proches à l'hémicycle où elle fut la seule femme lors de son élection en octobre 1988. "Elle m'a dit  en 2008 : je vote pour toi à condition que tu fasses la déviation d'Espalion"

Une déviation qui a nécessité trente ans de combat. Mais Simone Anglade, "pugnace, volontaire, travailleuse, très attachée à ses racines", poursuit Jean-Claude Luche, a obtenu gain de cause. Une combativité qui lui a permis de surmonter son terrible accident de la circulation en 1978 l'a rendant polytraumatisée. Une force de caractère à l'image de sa marche sur les chemins de Saint-Jacques dont elle était la présidente en Aveyron, reliant Le Puy à Compostelle pour ses 50 ans en 2001, arrivant le jour même de la fête de Saint-Jacques. C'était un défi. Relevé comme parmi tant d'autres. De l'arrivée de l'eau dans son village au contournement d'Espalion, Simone Anglade n'a jamais lâché "par amour pour les gens", confie son entourage. 

"Ce fut une grande dame qui a servi. Elle laissera une empreinte forte en Aveyron", conclut Jean-Claude Anglars qui fut, jusqu'à son dernier souffle, son binôme au conseil départemental pour le Lot et Truyère, évoquant au passage son investissement dans le tissu social et associatif. Une grande dame qui a reçu les insignes de chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur des mains de Valéry Giscard d'Estaing en 2012.

Ses obsèques auront lieu ce jeudi 5 septembre à 15h en l'église de Castelnau-de-Mandailles.   

OLIVIER COURTIL
L'immobilier à Castelnau-De-Mandailles

35300 €

Terrain hors lotissement en position dominante et vue dégagée. Superficie d[...]

22250 €

Au cœur de Castelnau, à environ 15min d'Espalion. Maison de village avec so[...]

Toutes les annonces immobilières de Castelnau-De-Mandailles
Réagir