Enseignement et formation

Rodez : vingt ans et presque soixante enfants à la Calandreta

Abonnés
  • Autour de la directrice, les enfants sont déjà à pied d’œuvre.
    Autour de la directrice, les enfants sont déjà à pied d’œuvre. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Cette année, comme les autres, l’école bilingue occitane a revu ses effectifs à la hausse.

Si elle ne "craque" pas, comme l’a intitulé récemment Le Monde à propos des écoles en langues régionales qui croulent sous les demandes, la Calandreta de Rodez ne cesse en revanche de voir croître ses effectifs. Trois de plus cette année, pour une rentrée avec 59 enfants dans cette école bilingue occitane qui, en 2020 fêtera ses 20 ans. "C’est une progression lente mais sûre, et ça nous va très bien" sourit Marie-Pierre Cransac, qui dirige l’école depuis treize ans. "Elle avait ouvert en 2000 avec trois élèves dans les locaux du CCOR" rappelle-t-elle.

Si bien qu’aujourd’hui la Calandreta fait plus que jamais des établissements incontournables de la ville. Qui plus est depuis qu’elle a planté le drapeau avec la croix occitane, il y a trois ans, dans l’ancienne école Paul-Girard, rue de la Gare, où elle se sent vraiment bien. "La pédagogie, l’investissement des parents et l’apprentissage de l’occitan sont nos trois piliers" répond la directrice quand on lui demande une explication à ce succès.

Comme toutes les autres écoles, la Calandreta développe des projets. Et cette année, c’est le vaste sujet des moyens de communication que les enfants vont aborder. "Du mode déplacement aux langues", explique Marie-Pierre Cransac. Autant dire que lorsque les enfants ont vu un journaliste dans leur salle de classe, hier après-midi, ils n’ont pas raté l’occasion de lui poser des questions sur son métier. "Et l’on va refaire le journal de classe !" se réjouit la directrice. Qui mise également sur de nombreux jeux autour des langues. "L’idée n’est pas spécialement de leur apprendre une langue, en plus de l’occitan et du français, mais de leur montrer que différentes structures existent", explique-t-elle, envisageant notamment de plancher un peu sur le catalan, en plus de l’espagnol et de l’anglais déjà au programme.

L’année scolaire a donc démarré dans la sérénité à la Calandreta, qui est chaque année un peu plus craquante.

70 calandretas

En France, on recense 70 calandretas qui enseignent l’occitan à 3930 élèves jusqu’au collège (1). En Aveyron, quinze collèges et six lycées proposaient un enseignement optionnel en 2018, soit 4500 enfants sensibilisé à la langue et à la culture occitanes.

(1) Source Le Monde 27 août 2019
Philippe Routhe
L'immobilier à Rodez

564 €

LOCATION SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE 3 Pièces situé sur le tour de ville à pr[...]

473 €

RODEZ-HYPERCENTRE : appartement de type 3 duplex, au calme du centre ville[...]

304 €

A deux pas du centre ville de RODEZ, venez découvrir ce charmant T1 bis dup[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir