Justice

Decazeville : trois mois de prison avec sursis pour le harceleur

  • Les faits se sont déroulés à Decazeville durant quelques semaines.
    Les faits se sont déroulés à Decazeville durant quelques semaines. Archives CPA / Archives CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Un homme âgé de 58 ans, résidant à Decazeville, était jugé ce mercredi 4 septembre pour avoir harcelé sa voisine durant quelques semaines. 

D'abord quelques lettres au contenu anodin. Les suivantes vont comporter des propos à caractères sexuels. Puis, il y aura des magazines érotiques glissés dans la boîte à lettres ; des appels téléphoniques ; des rencontres entre le prévenu et la victime. Celle-ci décide de porter plainte rapidement après le début de ce que la justice a qualifié de harcèlement sexuel.

Plutôt confus dans ses explications, le prévenu âgé de 58 ans et résidant à Decazeville, a expliqué vouloir " se faire une amie ". 

L'avocate de la victime, Me Annabel Montels-Estève, assène : " Ma cliente a tout subi, il ne manquait rien entre les appels, les courriers, etc. ".

Pour les représentants du parquet, Bernard Salvador, " il existe une certaine ambiguïté dans les propos  du prévenu. Il a dit vouloir créer un lien d'amitié. Il a su entretenir une certaine confusion sur ses agissements ". Il conclut : " Ce qui importe, c'est qu'il a besoin de soins ", avant de requérir 4 mois de prison avec sursis assortis d'une obligation de soins. 

Me Fabrice Veysseyre, rappelle que son client n'a " jamais eu à faire à la justice. Les faits sont reconnus "

Le quinquagénaire a écopé de trois mois de prison avec sursis accompagnés d'une obligation de soins et l'interdiction d'entrer en contact avec la victime. 

Ph.H.
L'immobilier à Decazeville

229000 €

A VENDRE -Proche Vallée du LOT-Nichée dans un écrin de verdure, 2 Maisons d[...]

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

132000 €

sans frais d'agence Maison de 209 m2 sur terrain clôturé de 3544 m2 entière[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir