Football : Yoann Boscus (Onet) : " Terminer dans les cinq premiers"

Abonnés
  • Yoann Boscus va commencer sa quatrième saison à la tête d’Onet.
    Yoann Boscus va commencer sa quatrième saison à la tête d’Onet. Jean-Louis Bories
Publié le

Avant de commencer le championnat par un match à Lourdes, ce samedi (18 h), Yoann Boscus, l’entraîneur d’Onet-le-Château, s’est confié au sujet de la saison à venir.

Comment s’est déroulée cette période de reprise et de préparation ?
Plutôt bien, tant sur le plan des résultats lors des rencontres amicales que sur celui des entraînements. Les joueurs ont bien répondu à ce que l’on veut mettre en place même s’il y a eu une charge de travail assez lourde et qu’il faut bien entendu faire attention à garder la tête froide avant la reprise de la compétition. Il y a évidemment eu des matches amicaux plus difficiles que les autres mais quand on a voulu, avec le staff, mettre des choses en place, le groupe a répondu présent.

Le groupe dont vous disposez est-il celui que vous désiriez ?
Oui, le recrutement est terminé, mais on a eu des soucis de blessures avec certains joueurs que je pensais aligner. Antoine Fabre, par exemple, s’est blessé aux ligaments croisés quelques jours après sa signature ; on espère le revoir sur la pelouse avant la fin du championnat. De même, Hugo Bobek a eu un accident du travail et s’est fracturé la rotule ; il reviendra sûrement avant la fin du mois de novembre, mais il n’y a pas vraiment d’inquiétude au sujet du groupe puisque cette année, nous avons doublé tous les postes.

Le match du deuxième tour de la Coupe de France joué la semaine dernière à Millau et gagné 3-0 a-t-il une valeur par rapport au niveau de l’équipe ?
C’est important d’avoir une première sensation sur un match, ça permet de se tester. La Coupe de France est une compétition importante à jouer pour nous et même si ça n’a pas été un match référence, on a eu quelques indications quant à notre niveau de jeu. On a bien commencé la rencontre, il y a eu un respect des consignes de la part des joueurs et on ne s’est pas mis en danger. Cette compétition, on veut la jouer à fond. En plus de combler des trous dans le calendrier, elle permet de donner du temps de jeu à tout le monde. Notre objectif sera de passer le prochain tour même si ça ne va pas être facile, face à une équipe de Biars-Bretenoux très solide.

Comment voyez-vous la saison à venir ? Êtes-vous content de revenir dans une poule avec des équipes d’ex-Midi-Pyrénées ?
Ça change complètement sur le plan de la mentalité, du jeu, et de l’organisation aussi ! C’est un championnat qui promet d’être difficile et si on veut bien y figurer, il faudra être à notre maximum pour obtenir le maintien le plus rapidement possible.

Quels sont les objectifs affichés cette année ?
Le maintien, rapidement, comme je le disais, ce qui nous permettra de voir plus haut ensuite. On fera un point à la trêve par rapport à cet objectif. Depuis trois ans, on fait de mieux en mieux. L’an dernier, on termine sixièmes donc cette année, il faudra faire mieux, c’est-à-dire terminer dans les cinq premiers !

Pour ce qui est du stade, où en sont les travaux ?
Le terrain synthétique de la Roque est terminé et c’est là que nous évoluerons en attendant la fin des travaux du « vrai » stade, prévus logiquement pour janvier. On y est à l’aise, on a de bonnes sensations sur ce type de terrain. Le synthétique nous met plus en confiance, notamment dans la vitesse dans le jeu. J’ai des joueurs avec de petits gabarits, qui se sentent mieux sur ce genre de surface. C’est tout bon pour nous !

Un premier match compliqué

Onet-le-Château ne va pas commencer la saison de la manière la plus simple avec, ce soir, un match à Lourdes, qui n’effraie pas pour autant Yoann Boscus : « J’ai eu quelques infos au sujet de cette équipe, qui a connu beaucoup de changements depuis qu’on l’avait affrontée il y a deux ans. Avec la descente de Tarbes, il y a eu pas mal d’échanges de joueurs, je m’attends donc à un match différent de celui de l’époque. Ce sont toujours des rencontres avec des scénarios particuliers. On a gagné une fois et il nous faudra beaucoup de caractère pour y arriver à nouveau ». Le tacticien devra se passer de plusieurs joueurs majeurs de l’effectif pour ce déplacement dans les Hautes-Pyrénées : Bobek, Fabre et Schaab sont blessés, Couly et Riva en vacances, Deplace suspendu et Delsol absent pour raisons personnelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Propos recueillis par Antoine Froissart
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?