Culture et Loisirs

Le passé tourmenté du château de Saint-Félix a intéressé les amateurs d’histoire

  • Thierry Adhumeau
    Thierry Adhumeau
Publié le / Modifié le S'abonner

Les amateurs d’histoire étaient réunis vendredi 30 août dernier sur la place du bourg pour assister une conférence portant sur l’histoire du château de Saint-Félix de Rignac.

L’organiste et musicologue Thierry Adhumeau a présenté l’architecture imposante de cette grange cistercienne, dépendance de l’abbaye de Bonnecombe, édifiée par les moines au début du XIIIe siècle et fortifiée pendant la Guerre de Cent ans, avec son corps principal, ses deux tours et ses annexes : le puits dit des Anglais et ses 32 mètres de chaîne, remarquable par sa construction en pierre de taille jusqu’au fond, l’écurie des bœufs, celle des vaches, la grange, la bergerie, le fournial, la magnifique cave voûtée, la prison, le pigeonnier fortifié au-dessus du grand appartement de l’abbé.

Une histoire tourmentée

Assiégé puis occupé en 1367 par les Anglais, le fort de Saint-Félix a été ensuite convoité par les routiers et enfin par les seigneurs d’alentours, puis vendu comme bien national après la Révolution. Le récit très vivant des différentes batailles a saisi l’auditoire, stupéfait de découvrir l’histoire locale – qui rejoint naturellement la grande- au cours de laquelle plusieurs papes et rois de France sont intervenus personnellement.

La grosse tour de Saint-Félix, symbole de la puissance du seigneur abbé, était semblable à la tour Saint-Bernard de l’abbaye mère. Devenue inutile, non entretenue, elle a croulé au cours des siècles en servant de carrière aux habitants.

Son porche monumental a été démoli à la dynamite en 1936.

Reconstruction du porche

Thierry Adhumeau, parvenu à l’âge de la retraite, a pour projet de reconstruire ce porche unique, avec sa voûte en berceau en grand appareil de pierres, ce qui permettra de reconstituer la façade de 65 mètres du château. Pour faire rayonner le Pays rignacois et l’Aveyron, l’organiste veut faire de ces sublimes vestiges un centre culturel, musée de peinture et de sculpture, centre de documentation musicologique et salle de concert.

Il est soutenu dans cette action par la municipalité et par la communauté de communes du Pays rignacois et se lance dans cette vaste entreprise avec courage et pugnacité.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Anglars-Saint-Félix

15000 €

A 5 mn de Rignac et de toutes commodités, 20mn de Villefranche de Rouergue [...]

149800 €

Proche Rignac dans hameau calme, comprenant : une maison d'habitation de ty[...]

Toutes les annonces immobilières de Anglars-Saint-Félix
Réagir