Santé

Diabète et maladies cardiovasculaires : 5 facteurs de risque à surveiller

  • Diabète et maladies cardiovasculaires : 5 facteurs de risque à surveiller
    Diabète et maladies cardiovasculaires : 5 facteurs de risque à surveiller
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Graves maladies chroniques, le diabète et les pathologies cardiovasculaires sont souvent évitables. Mais comment ? En surveillant systématiquement les 5 facteurs de risque associés : le tour de taille, la pression artérielle, le taux de bon cholestérol, de sucre et de triglycérides dans le sang. 

Les cinq facteurs de risque des maladies cardiovasculaires et du diabète sont aujourd’hui bien établis : un tour de taille important, des excès de graisses et de sucre dans le sang, un faible taux de bon cholestérol ainsi qu’une pression artérielle élevée. Autant de paramètres vérifiables en consultation médicale par un généraliste.

Un patient est dit « à risque métabolique » lorsqu’il présente au moins 3 de ces 5 anomalies selon les recommandations en vigueur aux Etats-Unis. « Dans ce cas, le dépistage est mis en place (…), tous les ans pour ceux présentant 1 ou 2 facteurs de risque », expliquent des scientifiques américains*.

Aux Etats-Unis, la mesure du tour de taille, la prise de la tension tous les ans et l’analyse des paramètres sanguins sont inscrites dans les recommandations officielles à compter de septembre. En plus de pratiquer ces gestes en consultation, il s’agit de penser la prise en charge autour de « conseils sur les habitudes alimentaires et le comportement (sédentarité, ndlr) et ce dès le début du suivi. »

« Si les changements en termes d’hygiène de vie ne suffisent pas à améliorer l’état de santé du patient, place à la médication. » En seconde ligne donc.

Avant d’établir une prise en charge médicamenteuse, les nouvelles recommandations américaines imposent « de perdre au moins 5% du poids d’origine en une année, d’être suivi(e) depuis 10 ans pour évaluer le risque de maladie coronaire et d’athérosclérose ». Et de « prescrire des changements d’hygiène de vie pour les patients pré-diabétique pour réduire le taux de sucre sanguin ».

A noter : en France, les maladies cardiovasculaires constituent la deuxième cause de mortalité après les cancers. Et le diabète affecte au total 3,7 millions de patients.

* Hebrew Rehabilitation Hospital in Boston

Destination Santé
Réagir