Culture et Loisirs

"Influx, toiles libres à Limoges" à découvrir jusqu’au 29 septembre à la Cabane

Abonnés
  • "Influx, toiles libres à Limoges" à découvrir jusqu’au 29 septembre à la Cabane
    "Influx, toiles libres à Limoges" à découvrir jusqu’au 29 septembre à la Cabane
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Dimanche 8 septembre, à La Cabane, les visiteurs ont pu découvrir une exposition traitant d’une période de l’histoire de l’art spécifique, avec "Influx, les Toiles libres à Limoges", exposition collective de sept artistes : Joël Fremiot, Geneviève Jamart, Francis Lavoute, Jean Mazeaufroid, Rémy Pénard, Jean-Claude Saby, Daniel Sicard. Dans les années 1970, Claude Viallat, enseignant à l’Ecole nationale d’art décoratif de Limoges, a réveillé et permis l’essor de pratiques et d’initiatives inusitées chez ses élèves : c’est ainsi qu’est née l’idée de "la toile libre". Francis Lavoute, diplômé de l’Ecole Nationale d’Arts décoratifs de Limoges, et Rémy Pénard, artiste du Limousin reconnu comme un des pionniers de l’Art Postal et du Mail Art en France et dans le monde, étaient venus spécialement ce dimanche pour présenter le courant artistique né de l’influence de Claude Viallat et répondre aux questions des visiteurs. Toiles libres, c’est l’expression d’une ambition, celle de révolutionner la peinture en se libérant du carcan de la toile sur châssis.

Rémy Pénard raconte son parcours : il vient du technique, des usines Renault, peint depuis l’âge de 12 ans, a participé à des petits groupes éphémères jusqu’en 1981, a assisté à la mise en place des Frac, s’est lancé dans le mail art et a été invité à la Biennale de Venise en 2003 et 2009. Et de conclure avec amusement : "Comme quoi, on n’est pas à l’abri d’un succès !". Sur ses œuvres sur toile présentées à La Cabane, deux leitmotivs : le sécateur – dont Robert Sabatier écrit qu’il "fait chanter dans les bois le mot révolution"- et des Y, "qui font la charnière entre son prénom et son patronyme", explique Jean Mazeaufroid.

Francis Lavoute, tout en discrétion et modestie, ne cessant de s’excuser d’être confus (alors même qu’il ne l’est pas du tout !), attire immédiatement la sympathie du public en énonçant des petites phrases clés telles que "Je confonds art et art de vivre", "l’art est le reflet d’un besoin de partage"… "J’ai croisé la compagnie de Claude Viallat, qui m’a ouvert l’esprit, en affirmant qu’il n’y avait pas que la peinture classique. J’aime me promener dans tous les paysages, dans des explorations qui ont été initiées par mes prédécesseurs. Je mélange des idées pseudo intellectuelles, préhistoriques, aborigènes, contemporaines… En art, on explore ce qui vient de nous-mêmes, on chemine…". Sur les œuvres présentées, on sent les influences dues à ses voyages, notamment l’influence de la culture berbère, sur la toile de jute/ficelle/peinture acrylique accrochée dans la grange.

L’artiste ruthénois René Duran a présenté le travail des autres artistes, et annoncé la conférence de 16 h…

Une brochure présentant l’exposition et ses artistes a été éditée par La cabane et permet aux visiteurs de découvrir le parcours de chacun, afin de mieux appréhender les 21 œuvres qui animent la grange, en une installation colorée.

Comme d’habitude depuis maintenant 3 ans, le public a fait honneur au traditionnel déjeuner qui a suivi le vernissage : l’occasion d’échanger ses impressions, de s’attarder avec les artistes, de remercier la maîtresse des lieux et les bénévoles qui font vivre La Cabane.

Exposition présentée du 8 au 29 septembre, les vendredis, samedis et dimanches de 14 à 18 heures, ou le jeudi sur RDV en téléphonant au 06 88 74 34 66. Le dimanche, café gourmand de 14 h à 16 h.

Association Départementale d’Arts Pluriels 12 Lieu-dit La Cabane à Tayrac.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Tayrac

199000 €

A 20 minutes d'AGEN, en position dominante, plein sud, propriété en pierre[...]

Toutes les annonces immobilières de Tayrac
Réagir