Actu ciné

Festival du cinéma américain de Deauville: le lauréat annoncé samedi soir

  • Le jury du 45e Festival du cinéma américain de Deauville présidé par Catherine Deneuve annoncera samedi le ou la lauréat(e) parmi quatorze films riches en personnages oppressés en quête de liberté.
    Le jury du 45e Festival du cinéma américain de Deauville présidé par Catherine Deneuve annoncera samedi le ou la lauréat(e) parmi quatorze films riches en personnages oppressés en quête de liberté. Alberto PIZZOLI / AFP / Alberto PIZZOLI / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Le jury du 45e Festival du cinéma américain de Deauville présidé par Catherine Deneuve annoncera samedi en début de soirée le ou la lauréat(e) parmi quatorze films riches en personnages oppressés, souvent féminins, en quête de liberté.

"La sélection est d'un très bon niveau cette année. Il y a six à sept films qui sont au-dessus. D'habitude il y en a deux ou trois", assure Bruno Barde le directeur du festival. Le sentiment d'un "bon cru" semblait partagé par nombre de festivaliers vendredi.

Neuf des longs-métrages en compétition sont des premiers films et six sont signés par des femmes.

Trois des films étaient dans la sélection "Un certain regard" à Cannes: le très remarqué "Port Authority", un premier film de Danielle Lessovitz, une histoire d'amour entre un jeune homme fraîchement arrivé à New York (Fionn Whitehead vu dans "Dunkerque" de Christopher Nolan) et une jeune femme transexuelle (sortie le 25 septembre en France); "The Climb", un premier film de Michael Angelo Covino, comédie sur l'amitié entre deux quadragénaires, "presque un film de Claude Sautet" selon Bruno Barde, avec une apparition de Judith Godrèche; et "Bull", premier film d'Annie Silverstein sur la "rédemption d'une jeune femme par le désir de vivre ses rêves", résume le directeur du festival.

- Six films de femmes -

Autre quête de liberté très appréciée à Deauville comme par le New York Times, "The Peanut butter falcon", de Tyler Nilson et Michael Schwartz, conçu pour "un ami trisomique", "acteur de génie" selon les réalisateurs. Ce premier long métrage avec une distribution remarquable (Shia Labeouf, Dakota Johnson, John Hawkes, Thomas Haden Church, Bruce Dern) raconte l'échappée libératrice de deux puis trois personnages: un jeune trisomique qui s'est enfui de la maison de retraite où il était placé malgré ses 22 ans, un pêcheur poursuivi par ceux dont il a brûlé les casiers, et une éducatrice en désaccord avec sa direction. Ce retour aux sources dans l'esprit de Mark Twain, où marginalité rime avec beauté, sera diffusé en France directement en VOD, selon son distributeur.

Autres films en compétition présentant des stars à l'affiche: "The Lighthouse" de Robert Eggers avec Robert Pattinson et Willem Dafoe, "un film en noir et blanc hypnotique et hallucinatoire, un peu dérangeant avec deux très grands acteurs sur deux gardiens de phare qui vont se battre", résume Bruno Barde; "The Wolf hour" d'Alistair Banks Griffin avec Naomi Watts, "où l'on découvre que l'agoraphobie peut être créatrice de talent chez un écrivain", toujours selon M. Barde. 

Autre film remarqué en compétition, "Swallow", premier long métrage de Carlo Mirabella-Davis: l'histoire "très étonnante d'une jeune femme qui subit un trouble compulsif. Tout va bien mais le monde l'étouffe. Elle est mal dedans et elle prend une décision incroyable: dévorer le monde, elle va manger des objets", résume le directeur du festival.

Et "Mickey and the bear", premier film de l'actrice américaine Annabelle Attanasio, avec Camila Morrone, sur l'émancipation d'une jeune fille qui doit s'affranchir de l'emprise de son père. "Pour moi il était important de représenter un homme pris dans une spirale à travers les yeux d'une jeune fille", a précisé la réalisatrice.

Présidé par Catherine Deneuve, le jury compte dix membres, de l'acteur Gaspard Ulliel au rappeur OrelSan en passant par le réalisateur et écrivain Antonin Baudry, auteur de la bande dessinée "Quai d'Orsay".

Cette 45e édition, qui s'est ouverte le 6 septembre, aura été marquée par la venue de l'ex-James Bond Pierce Brosnan et de Johnny Depp. Côté femmes, ont défilé sur les planches Geena Davis ("Thelma et Louise"), Kristen Stewart ("Twilight"), Sienna Miller ("American Sniper" de Clint Eastwood) et Sophie Turner ("Game of thrones").

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir