Ligue 2

Football : Ugo Bonnet (Rodez), la taille au-dessus

  • On n'arrête plus Ugo Bonnet.
    On n'arrête plus Ugo Bonnet. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
L’attaquant ruthénois a inscrit deux buts supplémentaires, vendredi soir à Toulouse lors de la victoire face au Mans (4-1), et n’en finit plus de surprendre.

Ugo Bonnet a encore frappé. Auteur d’un doublé (2e, 75e) lors de la victoire face au Mans, vendredi soir (4-1), l’attaquant symbolise le début de saison réussi du Rodez Aveyron football.

Avec ses deux nouvelles réalisations, une reprise du plat du pied au point de penalty et un tir de la tête au premier poteau sur un centre de Joris Chougrani, il figure désormais sur le podium des meilleures gâchettes de Ligue 2, derrière le Havrais Kadewere et à égalité avec le Clermontois Grbic et le Lorientais Wissa.
« C’est mon premier doublé en L2, savourait le natif de Castelnau-le-Lez à l’issue de la rencontre. J’espère que ça va continuer. » Il n’y a pas vraiment de raison que l’attaquant de 25 ans s’arrête en si bon chemin, lui qui semble progresser à chaque sortie, alors qu’il découvre le monde professionnel avec son club formateur.


Maillon fort de l’attaque

 

En plus de ses qualités naturelles de vitesse et d’endurance, Ugo Bonnet a haussé le curseur sur les plans de la qualité technique et de finition. Vendredi, il a d’ailleurs trouvé le chemin des filets sur ses deux tirs cadrés de la rencontre.
Grâce à son précieux apport, l’homme au catogan est devenu le maillon fort de l’attaque ruthénoise. Titulaire à chaque fois depuis le début de la saison en championnat, il cumule 601 minutes sur le terrain, sur 630 possibles. Loin devant ses concurrents Pape Sané, Dorian Caddy, Edwin Maanane et Ayoub Ouhafsa.
Le public du Stadium ne s’y est d’ailleurs pas trompé, vendredi, en lui réservant une belle ovation au moment de son remplacement par Dorian Caddy (80e).

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
Réagir