Gastronomie

Salles-Curan : " L'Excepcion" avec l'accent espagnol

  • Jusqu’à la décoration de la grande salle à la très belle voûte en pierre, le savoir-faire espagnol n’est jamais très loin.
    Jusqu’à la décoration de la grande salle à la très belle voûte en pierre, le savoir-faire espagnol n’est jamais très loin. DDM / DDM
Publié le / Modifié le S'abonner
Après Rignac, Myriam et Antonio Galan ont trouvé leur havre de paix au sein du Lévézou.
 

C’est une recette qui ne manque pas d’atouts : le savoir-faire espagnol à la « sauce » aveyronnaise, tout cela saupoudré d’un accueil « aux petits oignons » comme savent si bien le faire les gens du sud. Certes, Myriam Galan, la propriétaire, est originaire de Maine-et-Loire ; mais, auprès d’Antonio, son époux, un Espagnol de Saragosse, région d’Aragon, elle a vite adopté la langue de Cervantes. Et tout ce qui va avec. Notamment en Andorre où le couple a passé dix-sept ans à servir, entre autres, « cerveza » (bière), paella et autre « chupito » (un digestif) au SportBar. Avant de franchir la frontière française, en 2010, histoire de conjuguer deux arts culinaires de renom.
« Des amis connaissaient l’Aveyron, un département où il fait bon vivre et où les gens aiment bien manger, raconte le couple. Nous avons réalisé, du coup, quelques séjours à Rignac. Nous avons même pris de l’aligot en Andorre où il a été très apprécié. Nous avons quand même opté pour une location-gérance car nous partions un peu dans l’inconnu. D’ailleurs, cela a été très difficile au début car nous avons découvert pas mal de produits, que ce soit en cuisine ou derrière le comptoir. »
Et « L’Excepcion » alors ? « Il fallait bien que l’on donne un nom au restaurant. Nous avons couché quelques mots sur une feuille et celui-là est sorti tout naturellement. » Écrit forcément en espagnol et avec l’accent qui vous fait voyager…
L’aventure rignacoise aura ainsi duré sept ans. Myriam et Antonio Galan n’en seraient d’ailleurs pas partis si le propriétaire avait accepté de vendre le bâtiment. « Notre clientèle, ce sont des amis et pas de simples personnes qui viennent pour manger, disent-ils en chœur. Dès que nous pouvons, nous retournons à Rignac, invités par des amis. » Avec une clause de non-concurrence dans leur contrat, ils ont été obligés de s’éloigner de pas mal de kilomètres lorsqu’ils se sont mis en quête d’un restaurant. « Nous avions découvert les lacs du Lévézou, un coin très beau. Et une opportunité s’est ouverte à nous, à Salles-Curan. »
En mars 2017, « L’Excepcion » a déménagé, mais le concept est resté identique. « Nous travaillons au maximum avec des producteurs locaux, même si, par exemple, il est difficile, ici, de trouver des légumes. Quelle chance néanmoins de pouvoir proposer de la bonne viande, comme le veau, ou des volailles en circuit court. Et, nous n’hésitons pas à sortir du traditionnel. C’est pour cela que le menu est ouvert aux poissons comme le thon rouge ou la lotte. »
Myriam et Antonio Galan ont trouvé leur havre de paix où ils ne comptent pas leurs heures. « Auparavant, le restaurant était fermé durant quelques mois. Depuis que nous avons ouvert, nous n’avons jamais fermé les portes. Il y a bien entendu la période touristique mais Salles-Curan vit toute l’année. » Et clients et amis trouveront toujours cet accueil chaleureux, sans parler de la cerveza, de la paella et du chupito…

 

Le bar-restaurant L’Excepcion, rue de la Confrérie, est ouvert tous les jours. Lundi soir et mardi soir, le restaurant fait relâche. Contact au 05 65 46 02 51.
 
Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

199000 €

Maison d'habitation au centre du village composée : Au rez de chaussée : gr[...]

473 €

LOCATION APPARTEMENT SALLE CURAN SANS FRAIS D'AGENCE Salon avec coin cuisin[...]

613 €

LOCATION MAISON SALLE CURAN SANS FRAIS D AGENCE Une entrée avec placard, un[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir