Politique

Emmanuel Macron à Rodez pour débattre de la réforme des retraites

  • Emmanuel Macron avec le maire ruthénois Christian Teyssèdre lors de sa venue à Rodez en août 2016lorsqu’il était ministre de l’Économie.
    Emmanuel Macron avec le maire ruthénois Christian Teyssèdre lors de sa venue à Rodez en août 2016lorsqu’il était ministre de l’Économie. Archives JAT / / Archives JAT
Publié le / Modifié le S'abonner

Le Président de la République sera présent au sein de la préfecture, à la salle des fêtes, jeudi 26 septembre, à partir de 18 h 30, devant des abonnés, pour un grand débat sur les retraites, organisé par le groupe La Dépêche.

C’est la réforme portant sur les retraites qui sera au cœur d’un "grand débat", le premier du genre sur ce thème, à Rodez, jeudi 26 septembre, à partir de 18 h 30, à la salle des fêtes.

Un échange avec les citoyens, délocalisé en province, comme les affectionne le Président de la République qui viendra en personne se prêter au jeu des questions devant près de 500 abonnés des journaux du groupe La Dépêche du Midi (Centre Presse, Midi Libre et La Dépêche).

Il devrait être accompagné, entre autres, de Jean-Paul Delevoye, haut commissaire à la réforme sur les retraites, entré au gouvernement pour piloter celle-ci tant que ministre.

Le groupe La Dépêche du Midi à la manœuvre

La soirée est préparée par le groupe La Dépêche, média leader sur toute l’Occitanie.

Notre groupe est ainsi organisateur de ce rendez-vous ruthénois pour l’ensemble des journaux de la presse quotidienne régionale.

C’est Olivier Biscaye, rédacteur en chef de Midi Libre, qui animera ce grand débat. L’ensemble du débat devrait être retransmis par les chaînes d’information en continu.

La salle des fêtes de Rodez a été choisie mercredi 17 septembre par les services de l’Élysée qui ont dépêché sur place les responsables de la sécurité du président pour un repérage des lieux, aux côtés des services de l’État en Aveyron.

Et la ville de Rodez n’a pas été choisie au hasard. Emmanuel Macron ne cache pas son estime pour le maire, Christian Teyssèdre qu’il a rencontré dans sa ville à deux reprises au moins : quand il était ministre de l’Économie pour une visite à l’usine Bosch et au musée Soulages, le 4 août 2016, puis entre les deux tours de l’élection présidentielle, les 4 et 5 mai, pour rencontrer ses soutiens.

Il se murmure également qu’il pourrait, ce 26 septembre, remettre très officiellement la Légion d’Honneur à Christian Teyssèdre, promu le 1er juillet dernier.

Centre Presse
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Aveyron

180000 €

Jolie maison ancienne rénovée en coeur de village avec jardin paysager d'en[...]

20000 €

A 20 km de Villefranche, beau Terrain constructible, légèrement pentu offr[...]

422 €

LOCATION APPARTEMENT SALLES CURAN SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée, salo[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir