Sport

Basket-ball : Rodez Agglo, des valeurs à défendre

  • La seule formation aveyronnaise à évoluer au niveau national.
    La seule formation aveyronnaise à évoluer au niveau national. / Aurélie Fabre-Fontana
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Les promues aveyronnaises reçoivent Saint-Chamond ce dimanche après-midi au gymnase Ginette-Mazel (coup d’envoi à 15 h 30). Déjà un gros bras.

Du cœur à revendre, de la solidarité et surtout beaucoup d’enthousiasme. Voilà quel a été la recette de la CTC (Coopération territoriale de clubs) Rodez Agglo la saison passée. Un cocktail détonnant et étonnant – on ne l’attendait pas forcément à ce niveau – qui lui a permis de dominer l’Occitanie et faire valoir ses droits en championnat de France.
Désormais porte-étendard de la discipline dans le département, les Aveyronnaises et leur coach Nicolas Flottes vont devoir faire face à un tout autre défi en Nationale 3. Un défi qu’elles abordent avec beaucoup d’incertitudes et quelques doutes, relevés par autant de défaites que de matches de préparation et une entrée en matière difficile, la semaine passée à Mauguio (57-37).


Des difficultés attendues pour un groupe qui a perdu deux cadres à l’intersaison et a opéré un recrutement local de qualité certes avec les retours d’Aurélie Issaly et Marion Vivens et l’intégration de Charlotte Saizonou, mais qui ne suffit pas à chasser les interrogations.
Ainsi, la réception, demain dimanche, dans leur antre de Ginette-Mazel de Saint-Chamond, doit-elle répondre à une première urgence.
Celle-ci n’est pas encore comptable certes, mais les Aveyronnaises ont réellement besoin de se rassurer, de se jauger, de se prouver que les qualités qui sont les leurs peuvent leur permettre d’exister à ce niveau.
Après Mauguio, c’est certes un autre gros bras du championnat qui se présente face aux coéquipières de Mathilde Mouysset, mais leur faculté à jouer les yeux dans les yeux sera intéressante à juger.

Poil à gratter

« Nous n’avons pas tellement le choix », glisse un Nicolas Flottes qui a déjà su tirer le maximum de ce groupe la saison passée. « Nous allons faire face toute la saison à des équipes qui se sont renforcées, qui s’appuient sur des joueuses d’expérience ou en devenir. Il faudra répondre présents ! ».
Privés d’opportunités de recrutement, le coach et ses dirigeants assument leur choix et donc leur statut et font valoir sur la feuille de match un effectif quasi exclusivement issu de la formation locale.
« Le souhait était de ne pas faire n’importe quoi en termes de recrutement. Nous avons eu des opportunités mais les conditions n’étaient pas réunies. Il y a une réalité économique et géographique qui rend les choses plus compliquées pour nous. »
C’est donc contre mauvaise fortune bon cœur que va opérer une entité qui fait montre depuis plusieurs années d’une belle progression, qu’elle soit sportive ou structurelle. En attendant de stabiliser le club durablement au niveau national, ce qui est l’objectif à terme.
« On ne jouera pas dans la même catégorie que les grosses écuries, lâche Nicolas Flottes. Mais je suis persuadé que nous avons les moyens et les qualités pour jouer les trouble-fêtes, d’être le poil à gratter de ce championnat, d’être durs à jouer. »
Les séquences aperçues en préparation, le vécu de ce groupe et les valeurs qu’il a su mettre en avant depuis plusieurs saisons sont autant de repères sur lesquels s’appuyer.
 

Retrouvez ce dimanche dans votre édition de Centre Presse la présentation complète de l'effectif ruthéno-primaubois.
Pascal Laversenne
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée avec dégagement, cuis[...]

328 €

Appartement traversant de type 1 bis composé d'une entrée, d'une pièce prin[...]

89000 €

Rodez, dans petite copropriété bien entretenue, Appartement de type 3 en bo[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir