Gastronomie

Bozouls : la Maison Bouteille a bon goût

Abonnés
  • Philippe et Rachel font partager leur amour de la table.
    Philippe et Rachel font partager leur amour de la table. O.C. / O.C.
Publié le / Modifié le S'abonner

Philippe et Rachel ouvrent leur maison pour partager leur cuisine authentique avec convivialité à Bozouls.

Sur l’ardoise accrochée à la façade éclairée ce midi, Rachel écrit : filets de rouget, échine de porc, merlu poêlé, croustillant au chocolat, clafoutis mûres framboises. Des fruits rouges cueillis le matin même par Rachel. Elle en revanche, a décroché tableaux et ardoises après 17 ans passés dans l’enseignement. Un beau métier, qui lui plaît toujours, de beaux souvenirs mais l’envie de changer a donné vie à la Maison Bouteille. En accord évidemment avec sa moitié : Philippe Girbelle, bien connu en terre et canyon Bozoulais puisque ses parents ont fondé le Belvédère en 1980, aujourd’hui entre les mains du chef étoilé Guillaume Viala. Mais Philippe n’est par parti bien loin. Sa maison gourmande est à quelques mètres de là, sur la rue du Trou, donnant sur un panorama éblouissant et captivant. Une vue qui s’offre à lui, dans sa cuisine où il mijote des plats de saison avec des mets locaux et forcément faits… Maison.

La main dans la pâte, l’autre dans le vin

Pâtissier de formation, boulanger de profession, Philippe a aussi donné un coup de main dans les vignes et à ses parents au Belvédère. Toutes ces expériences se retrouvent aujourd’hui réunies dans sa Maison Bouteille où l’esprit qui s’en dégage est la convivialité. Une grande cheminée à l’entrée, entourée de briques et de tableaux (l’école n’est jamais bien loin !) pour indiquer les vins au verre, ouvre sur une salle couleur pastel avec une décoration chaleureuse, mêlant contemporain et aspect naturel qui fait qu’on s’y sent bien. Et les odeurs aiguisent l’appétit. Le miel étalé sur le porc, comme tous les produits, vient du terroir. Côté élixir, la carte est enivrante. Il faut dire que l’un de ses amis, et parrain de son enfant, n’est autre que Sergio Calderon, sommelier de Bras. Philippe avoue un faible pour les vins de Loire, "les paysages, les gens, leur douceur… Ce sont des vins de soif". Sa passion transpire plus qu’elle se devine. Citant volontiers des noms comme Olivier Jullien, Sylvain Gachet et bien d’autres encore. Souvent des prénoms. À l’image de sa maison. Il est un livre ouvert sur le bien manger et forcément le bien boire qui va de pair. Une paire, avec Rachel, qui invite au voyage gourmand. En toute simplicité. Tout en douceur qui est la leur, comme les vins de Loire…

La Maison Bouteille est ouverte du jeudi au dimanche midi et soir. En début de semaine, le couple s’offre des escapades à moto, dans l’improvisation, pour se laisser surprendre par les lieux. Et gens qui y vivent. Les tables, les bars d’antan en évoquant un café sur le pont de Saint-Laurent d’Olt comme les paysages. Rachel et Philippe aiment l’authenticité, symbole de convivialité et de simplicité. Découvrir ces petites routes qui amènent à des grands êtres. Ceux qui partagent et parlent vrai. Philippe vit (très bien !) sans téléphone portable et cuisine sans micro-ondes. Sa cuisine est vivante comme lui. Et Rachel évidemment qui se plaît à échanger. Transmettre comme elle le faisait dans sa vie d’avant.

Rachel se régale à cueillir. Elle qui a découvert les goûts authentiques des légumes à quelques mètres, au Belvédère. Par la cuisson qui donne le frisson. "J’adore la cuisine de Philippe (Caralp, NDLR) au Méjane à Espalion qui va bientôt arrêter", glisse-t-elle. Comme une invitation urgente à goûter une dernière fois à cette cuisine pour s’offrir des émotions.

Viandes grillées et douceur de vivre

Des sensations aussi évoquées en citant l’œuf et ses mouillettes chez Bras. La simplicité. Toujours. D’où la Maison. Y partager tout à l’intérieur car le partage est source de bonheur. "La table c’est là qu’il se passe quelque chose", résume en chœur le couple. C’est la vie. C’est la convivialité. Pour ce faire Philippe a sa spécialité : les grillades dans sa cheminée. Lui qui connaît par cœur le four à bois et la cuisson. Lente forcément. Comme on prend le temps de vivre. Jarret, queue de bœuf, joue de porc, Philippe se fait plaisir comme Rachel adore accueillir et cueillir. "Les prochains héros ce sont les jardiniers. Ils mêlent bon sens et savoir-faire". Cela tombe bien. Leur maison est comme un vivant jardin. "Toute civilisation réussie s’épanouit dans des jardins", dit Jean Delumeau, historien. Ce n’est pas la peine de l’écrire sur l’ardoise. Il suffit de le voir dans les assiettes de la Maison Bouteille. Rachel et Philippe constatent même une jeune génération avisée sur le bien manger. Et l’on peut compter sur leur bienveillance et leur douceur comme un vin rond pour remplir les palais de leur Maison.

La Maison Bouteille, 8 rue du Trou. 12340 Bozouls, au 05 65 48 42 60. Ouvert du jeudi au dimanche.
Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

109600 €

A seulement 4 km de Bozouls, en direction de Gabriac et à 13 km d'Espalion.[...]

180000 €

Dans un petit village au calme à environ 10 minutes de Bozouls et d'Espalio[...]

360 €

BOZOULS : Beau T1 Bis duplex de caractère au coeur du village avec emplacem[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir