Rugby XV

Sébastien Petit, un pro à Millau

  • Sébastien Petit sort de deux ans loin des terrains.
    Sébastien Petit sort de deux ans loin des terrains. ML / V.G. / ML
Publié le / Modifié le S'abonner

L’ancien de Narbonne et de Montpellier s’est assis sur le banc de Millau cet été, où il est en charge des avants. Il sera présent aujourd’hui, au Parc des sports (coup d’envoi à 15h).

C’est certainement l’une des bonnes pioches du mercato estival millavois. Sébastien Petit, le nouvel entraîneur adjoint du Som, est arrivé sans faire trop de bruit sur les bords du Tarn. Déjà bien intégré par le groupe, il débarque avec un passé d’une quinzaine d’années dans le milieu professionnel, avec des expériences à Narbonne, mais surtout à Montpellier, club avec lequel il avait terminé vice-champion de France en 2011.

De ces riches années, avec entraînements quotidiens et rythme de sportif de haut niveau, Sébastien Petit a conservé la rigueur et l’exigence dans le travail. "C’est cette expérience que j’ai envie de transmettre, affirme celui qui fut, après sa carrière de joueur, entraîneur des espoirs de Narbonne, puis des mêlées du RCNM jusqu’en 2017. Pour moi, c’est un peu la découverte du monde amateur. Mais je m’adapte."

À Millau, Sébastien Petit se familiarise en effet avec un niveau qu’il ne connaît pas, ou peu. Il doit évidemment composer avec le rythme de vie des joueurs, les impératifs professionnels et parfois personnels. "J’ai forcément des exigences qui sont assez élevées. Pour les respecter, il faut travailler dur, et en ne se voyant que deux fois par semaine, ça peut être compliqué. Mais c’est un challenge très intéressant. Il y a beaucoup d’humain dans tout ça. Il faut comprendre qu’un garçon qui travaille en boulangerie, et se lève à 4 h du matin, peut être fatigué en fin de journée. Mais les gars sont à l’écoute, je travaille avec un super groupe."

"Le terrain me manquait énormément"

Avec Baptiste Majorel, avec qui il forme le tandem d’entraîneurs depuis le départ de Didier Chouchan, Sébastien Petit semble avoir trouvé le bon tempo. Les deux hommes sont originaires de la région parisienne (Petit est de Courbevoie, Majorel de Gennevilliers) et sont à l’écoute de l’un et l’autre.

Surtout, Sébastien Petit a faim. Faim de terrain, en premier lieu, lui qui sort d’un break de deux ans pour se consacrer exclusivement à la gérance d’une brasserie à Narbonne. Sa reconversion professionnelle. "Le terrain me manquait énormément, insiste-t-il. À Millau, je suis arrivé dans un club familial, à mon image. Les gens ont le sourire et donnent envie de s’investir. J’avais vraiment besoin de ça."

Place désormais au premier match à domicile, ce dimanche, face à Tricastin, après avoir pris quelque peu la vague à Agde, le week-end dernier (32-12). "On doit relever la tête, considère Sébastien Petit. Dans ma carrière, j’ai toujours été très attaché à défendre le maillot, à être fier de porter mes couleurs, à la fois pour les jeunes du club, mais aussi les supporters, la ville… Les joueurs doivent en être conscients."

L’objectif a été clair dans la bouche des entraîneurs : cette saison, Millau doit être une forteresse imprenable. Aux joueurs de respecter le tableau de marche.

L’équipe de Millau : Castan ; Castellarin, Vergne, Casellas, Aigouy ; Escalais (o), Calme (m) ; Costes, Nuku, De March ; Mezair, Abdelkader (cap.) ; Susigan, Raffanel, Bosc. Remplaçants : Romero, Damigrinti, Diaconu, Sere, Guionnet, Calvi, Thiers.
Victor Guilloteau / Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

420 €

Grand T2 - Entre le Mandarous et la place de la Capelle, grand T2 de 63 m²,[...]

1025 €

Tout proche du centre-ville et des écoles, grande maison de famille ! - Tou[...]

172000 €

MILLAU - Duplex rénové T5 avec extérieur Rénovation de qualité pour cet[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir