Gastronomie

Spiritueux : les millennials ont soif de nouvelles expériences gustatives

  • Le mojito constitue le cocktail préféré aussi bien des Français que des millennials
    Le mojito constitue le cocktail préféré aussi bien des Français que des millennials Ivan Mateev/Istock.com / Ivan Mateev/Istock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Vodka, gin, tequila, ou même saké et cachaça... Le bar à spiritueux des millennials est bien plus diversifié que celui de leurs aînés. D'après la deuxième édition du baromètre Ipsos réalisé à l'occasion de Whisky Live Paris, et publié ce samedi 21 septembre, les jeunes consommateurs âgés de 30 à 40 ans démontrent avoir le goût de la découverte, même si rhum et whisky restent des élixirs de référence. 

Alors que les derniers chiffres de l'Organisation internationale du vin réaffirmaient la chute de la consommation du vin et la propension des Français à préférer la qualité à la quantité, le rayon du whisky et autres spiritueux est fréquenté par des consommateurs qui adoptent les mêmes habitudes. On ne badine pas avec Bacchus, avec les spiritueux non plus.

70% des acheteurs, tous âges confondus, précisent accorder plus d'importance à la qualité d'un alcool qu'il y a dix ans. D'ailleurs, 72% repèrent même la région de production et retient ce critère comme un élément d'achat. Et ce choix n'est pas seulement l'apanage des plus âgés. 83% des seniors (50-60 ans) et 74% des millennials sont soucieux des informations délivrées quant à l'origine des spiritueux. 

Aventuriers du goût et connaisseurs

Voilà que cette étude vient tordre le cou aux idées reçues qui portent à croire que les jeunes ne sont pas intéressés par le goût des spiritueux. Whisky et rhum sont les spiritueux les plus achetés, composant respectivement 78% et 77% des achats réalisés au cours de la dernière année. Les préférences des millennials correspondent justement à cette tendance : le whisky représente 53% de leur consommation et le rhum 50%. Chez leurs aînés, le duo reste le même mais les rôles sont inversés, avec le rhum en première position (52% contre 50%). Cependant, les 30-40 ans démontrent une véritable ouverture pour la dégustation de bien d'autres nectars. Ils sont plus nombreux que les 50-60 ans à avoir déjà acheté de la vodka (34% contre 24%), du gin (21% contre 14%), de la tequila (20% contre 12%), ou même du saké (10% contre 6%), de la cachaça (8% contre 2%), du mezcal (7% contre 2%), de l'aquavit (5% contre 1%) ou du pisco (5% contre 1%). 

Ce goût pour la diversité n'est pas étranger au succès de la mixologie. 63% des millennials ont déjà trinqué avec un cocktail à base d'alcool et près de la moitié (48%) précisent même en déguster davantage qu'il y a dix ans. Estimer que les jeunes préfèrent les cocktails pour cacher les saveurs d'un spiritueux est un non sens. Cette étude démontre l'inverse : 40% des 30-40 ans le boivent pur et 43% en cocktail, alors que les seniors sont 57% à le déguster dans son plus simple appareil. Preuve qu'ils sont à la recherche de sensations gustatives, 20% des millennials osent aussi aromatiser leurs élixirs. Près de la moitié d'entre eux ont même déjà préparé des cocktails maison. Car la consommation à domicile des spiritueux reste la norme, même chez les plus jeunes. Sans surprise, le mojito constitue le cocktail préféré aussi bien des Français que des millennials. Rien d'étonnant donc si la nouveauté est un critère d'achat pour 30% de jeunes concernés (contre 25% pour leurs aînés). 

Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon national représentatif de 600 Français âgés de 30 à 60 ans, interrogés du 6 au 12 août 2019.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir