Sociéte

De la paire de bœufs à l’innovation

Abonnés
  • Préfète et élus sur le terrain,  aux côtés de Christian Braley.
    Préfète et élus sur le terrain, aux côtés de Christian Braley.
Publié le / Modifié le S'abonner

Christian Braley, chef d’entreprise, est toujours à la pointe de l’innovation dans la recherche du recyclage, de la valorisation des déchets et de la production d’énergies propres et renouvelables, à l’instar de la locomotion à hydrogène.

Mais Christian n’oublie pas d’où il vient et regarde le chemin parcouru non pas par nostalgie mais pour partager et transmettre humblement une riche expérience. L’avenir se construit sur son passé et ce chef d’entreprise autodidacte, visionnaire et persévérant, aime son territoire et à chaque fois que l’occasion se présente, il fait partager en toute convivialité des moments insolites qui laissent de bons souvenirs.

Christian Braley, ancien agriculteur, ce mot ne lui convient pas tout à fait, il préfère l’appellation "paysan" : personne attachée à son pays qui sait vivre de la culture du sol et de l’élevage des animaux. D’ailleurs, Christian a toujours conservé un troupeau de brebis qui se nourrissent sur ses pâtures.

Samedi dernier à Bezonnes, sur ses terres, il a organisé un rassemblement d’amis, de connaissances anciennes, autour du labour d’antan, auquel étaient invités Catherine Salandrie de La Robertie (préfète de l’Aveyron), son directeur de cabinet Pierre Bressoles, Stéphane Mazars, député de la circonscription et Jean-Philippe Keroslian (maire d’Onet-le-Château). Tous, attachés à la ruralité, ont apprécié ce moment champêtre.

Une projection en arrière avec le labour d’automne par la traction animale (deux bœufs appartenant à Christian de 800 kg chacun de race aubrac), son ami Jean-Marie Meillac qui a toujours été présent aux premières heures de l’entreprise s’est prêté au jeu afin d’effectuer le premier sillon. Amoureux et un peu collectionneur de tracteurs anciens, ses amis ont remis en fonctionnement pour la démonstration de labour un Austin des années 1940, un Labourier, un Ford Ferguson pourvu du premier relevage avec le troisième point et un David Brown 880 (le premier achat de Christian pour son exploitation).

Entouré de son épouse Renée, Ludovic, Ludivine (ses enfants) et petits-enfants, Christian aime ses moments de partage relatant le chemin parcouru, sans oublier son entreprise à l’avant-garde de l’innovation.

Une journée conviviale qui nous rappelle que le travail des anciens n’était pas de tout repos.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

98400 €

EXCLUSIVITE !! Au coeur de BOZOULS dans une résidence récente sécurisée. Ag[...]

152900 €

Nouvelle résidence dans le centre-ville de Bozouls !!! Immeuble de standing[...]

392 €

Dans un quartier calme et proche du centre de Bozouls, bel appartement T2, [...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir