Terrorisme

Les femmes et enfants des djihadistes capdenacois sont de retour en France

  • Les femmes et les enfants des deux terroristes capdenacois ont été interpellés à Roissy ce mardi matin.
    Les femmes et les enfants des deux terroristes capdenacois ont été interpellés à Roissy ce mardi matin. Illustration AFP / / Illustration AFP
Publié le / Modifié le S'abonner

Des passagers très, très spéciaux. Deux femmes et neuf enfants, âgés de 3 à 13 ans, ont atterri en France, ce mardi matin. Expulsés par les autorités turques, après plusieurs années passées sous le califat de Daech sur des terrains de guerre, leur avion s'est posé à Roissy.

Parmi ces passagers figurent cinq petits-neveux et petites-nièces des frères Clain, Fabien et Jean-Michel Clain, proches de Mohamed Merah. Mais également leur nièce, Jennifer Clain, qui n'est autre que l'épouse du terroriste capdenacois, Kévin Gonot.  Condamné à mort en Irak le 26 mai dernier, pour avoir rejoint Daech, ce dernier est toujours emprisonné. Jennifer Clain, elle, avait été arrêtée en Turquie cet été après avoir fui la Syrie. La France avait émis un mandat d'arrêt à son encontre. Elle a atterri en France avec ses cinq enfants.

Placées en garde à vue

L'autre femme arrivée en France est l'épouse de Thomas Collange, le demi-frère de Kevin Gonot, également installé à Capdenac durant de longues années. Elle également a atterri avec ses quatre enfants. Rappelons que Thomas Collange avait été arrêté par les forces kurdes en décembre 2017.

A peine arrivées sur le sol français, les deux femmes ont été accueillies par DGSI, la direction générale de la surveillance intérieure, selon France Inter. Elles ont été immédiatement placées en garde à vue dès leur descente d'avion. La garde à vue peut durer 96 heures dans une enquête pour association de malfaiteurs terroristes. Il exite un accord entre la Turquie et la France pour ce qui concerne les djihadistes nationaux. 

Les enfants ont été séparés de leur mère. C'est l'ASE de Seine Saint-Denis (aide sociale à l'enfance) qui les a pris en charge. Ils seront encadrés par des éducateurs, des psychologues et des juges. Des enfants, déjà rentrés en France, "ne posent aucun problème", indiquent à France Inter des professionnels qui les entourent.

Source : La Dépêche du Midi
Voir les commentaires
L'immobilier à Capdenac-Gare

143500 €

Capdenac Gare : Maison de type 3 entièrement rénovée avec jardin et double [...]

209800 €

Capdenac : Ensemble immobilier comprenant : Une grange rénovée de type 2, u[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir