visite présidentielle

Le ministre de l'Agriculture a rendez-vous avec les organisations syndicales

Abonnés
  • Le ministre Didier Guillaume, ici au salon de l’agriculture, sera pour la première fois en Aveyron.
    Le ministre Didier Guillaume, ici au salon de l’agriculture, sera pour la première fois en Aveyron. RDS / RDS
Publié le / Modifié le S'abonner
Didier Guillaume sera présent ce jeudi matin pour rencontrer les organisations syndicales. 

Ce jeudi matin, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, qui devait initialement se rendre à l’assemblée permanente de chambre d’agriculture à Paris, sera à celle de l’Aveyron, à Rodez. Où il rencontrera les représentants des différents syndicats agricoles. « Il n’y a actuellement pas de pression particulière du monde agricole. Mais, on le sait, la situation est délicate dans son ensemble. Et je suppose que madame la préfète a souligné l’importance de l’agriculture pour l’économie du département, à un moment ou la situation industrielle est compliquée avec les difficultés de la Sam et l’usine Bosch. C’est peut-être la raison pour laquelle Emmanuel Macron vient avec deux ministres phares », explique Jacques Molières, en plein préparatifs de cette visite « surprise ».

« Un vaisseau amiral qui tient mieux qu’ailleurs »

Ce matin, dans la grande salle de réunion de la chambre d’agriculture, il aura à ses côtés, pour recevoir le ministre, les représentants de la FDSEA et des JA, bien évidemment, mais également des autres syndicats, Confédération paysanne et Coordination rurale, mais aussi de la MSA, de la RAGT, des coopératives, du Crédit Agricole, de Groupama, etc.
Outre le sujet des retraites, thème du déplacement présidentiel, de nombreux autres sujets seront ainsi abordés. « Nous sommes en train d’y travailler, mais il s’agira pour nous d’évoquer la future Pac, dossier très important, la production de qualité de l’Aveyron, les soucis à l’export, le lait de brebis ou encore, l’utilisation des produits phytosanitaires », confie Jacques Molières.
Mais pour lui, cette entrevue de deux heures ne peut se substituer à une nouvelle visite, plus importante, de Didier Guillaume.  « En Aveyron, l’agriculture est un vaisseau amiral qui tient mieux qu’ailleurs, même en termes d’hommes. Avec des productions de qualité dans des exploitations à taille humaine », insiste le président de la chambre d’agriculture. « Il faut qu’il prenne le temps de comprendre pourquoi en Aveyron, elle ne va pas si mal. Et elle au 89e rang des départements qui utilisent des pesticides, et bien placé sur le plan des énergies renouvelables ». Et de glisser, un sourire en coin, « fut un temps, il existait des taxes d’atterrissages quand un ministre se déplaçait. Et toutes ces visites prévues aujourd’hui doivent rapporter quelque chose au département ».
En attendant, ce matin, le ministre Didier Guillaume pourra prendre le pouls de « l’Aveyron agricole », ravi de pouvoir faire entendre sa voix.

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

518 €

En plein centre ville, venez découvrir cette appartement T3 de 75 m2 entièr[...]

45 €

RODEZ : Place de parking couverte et sécurisée au sein du Parking Saint Cyr[...]

89000 €

A découvrir bel appartement de type F3 de 85m²! Facilement transformable en[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir