Ligue 2

Football - Rodez : "On sait vraiment ce qu’est la Ligue 2"

Abonnés
  • Pierre Ruffaut et les Ruthénois ont été impuissants face à Sochaux, vendredi.
    Pierre Ruffaut et les Ruthénois ont été impuissants face à Sochaux, vendredi. Centre Presse / Salima Ouirni / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Le milieu de terrain Pierre Ruffaut revient sur la semaine difficile de Rodez, marquée par des défaites à Lorient (2-1, lundi) et contre Sochaux (2-0, vendredi).

Quels enseignements tirez-vous de cette semaine à deux défaites ?

C’est un peu compliqué. On savait que le déplacement à Lorient serait difficile. On aurait au moins voulu gagner à domicile pour continuer sur notre bonne dynamique du début de saison. Maintenant, il faut se remettre au travail pour la suite.

Qu’a-t-il manqué pour être plus performant sur ces rencontres ?

Les deux matches sont assez différents. À Lorient, nous avions fait la première mi-temps qu’il fallait, puis nous avons pris un but rapidement après le retour des vestiaires. Nous avons été plus dynamiques et plus appliqués techniquement que contre Sochaux. Hier (vendredi, NDLR), nous avons péché physiquement, surtout après avoir été menés, face à une équipe plus puissante et à l’aise techniquement. Ils ont pris beaucoup de confiance au fil du match et pour nous, cela a été un peu le contraire. Nous avons eu quelques occasions, mais ce n’était pas suffisant.

On vous a senti en difficulté physiquement contre Sochaux. Est-ce dû à la proximité des deux rencontres, ou à un coup de fatigue plus profond ?

C’est difficile à dire. Le fait de jouer le lundi est inhabituel pour la plupart d’entre nous. Mais cela n’est pas une excuse, car nous avons bénéficié de moyens de récupération et que nous avons eu un vol privé et non pas un déplacement en bus de 15 heures. Nous subissons peut-être un contrecoup de notre début de saison.

Contre Sochaux, nous avons fait un bon début de match, mais ça s’est calmé ensuite. Malgré la difficulté, on a au moins eu le mérite de ne pas lâcher. Maintenant, on sait vraiment ce qu’est la Ligue 2.

De par les caractéristiques de votre équipe, on a l’impression que vous devez absolument être au top physiquement pour gagner.

C’est un peu le cas de toutes les équipes. Mais c’est vrai que pour nous, qui nous appuyons plus sur la force du groupe que sur des talents individuels, on ne peut pas compenser autrement si on n’est pas à 100 %. Et cela s’est vu nettement contre Sochaux.

Après votre bon début de saison, cette semaine à deux défaites marque-t-elle un retour dans le rang ou un simple coup de mou ?

On espère qu’il s’agit juste d’un coup de mou ! Ce ne serait pas bon de rentrer dans une spirale négative, mais on sait ce que l’on doit faire pour être meilleur et retrouver notre niveau de jeu de début de saison. Même si ce n’est pas très beau, il va falloir qu’on défende en groupe, qu’on soit soudé, qu’on laisse peu d’espace et qu’on profite des contres.

Rodez va jouer ses deux prochains matches à l’extérieur, à Guingamp et à Clermont. Vous n’avez pas encore gagné en déplacement cette saison alors que vous étiez les meilleurs dans ce registre en National. Comment expliquez-vous cela ?

Par le niveau de la Ligue 2 ! On ne va pas réussir à monter chaque saison ! Il y a un fossé entre les deux divisions et on s’en rend compte. La Ligue 2 est plus technique, plus physique, et la plupart des équipes sont bien armées et n’ont pas vraiment de points faibles. On évolue face à des joueurs plus adroits et la moindre erreur peut se payer cash. On se rend compte que dès qu’on décroche un peu, on peut se prendre un but, comme ce qui nous était arrivé à Nancy (1-1, le 30 août).

Recueilli par Guillaume erdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

123500 €

Appartement de type 3 situé dans un quartier en plein essor : Le quartier d[...]

262 €

A deux pas du centre ville de Rodez, dans un immeuble avec de faibles charg[...]

147 €

Proche Lycée Monteil, garage fermé.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir