Paris Fashion Week : légèreté, performance, et extravagance pour le dernier week-end

  • Loewe fait la part belle et à la transparence pour l'été 2020, avec de nombreuses références à l'Espagne. Paris, le 27 septembre 2019. Loewe fait la part belle et à la transparence pour l'été 2020, avec de nombreuses références à l'Espagne. Paris, le 27 septembre 2019.
    Loewe fait la part belle et à la transparence pour l'été 2020, avec de nombreuses références à l'Espagne. Paris, le 27 septembre 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP
  • Explosion de couleurs chez Leonard Paris, qui puise dans ses propres archives pour les motifs, très présents. On retrouve dans ces silhouettes dynamiques de nombreux détails d'inspiration sportive. Paris, le 27 septembre 2019. Explosion de couleurs chez Leonard Paris, qui puise dans ses propres archives pour les motifs, très présents. On retrouve dans ces silhouettes dynamiques de nombreux détails d'inspiration sportive. Paris, le 27 septembre 2019.
    Explosion de couleurs chez Leonard Paris, qui puise dans ses propres archives pour les motifs, très présents. On retrouve dans ces silhouettes dynamiques de nombreux détails d'inspiration sportive. Paris, le 27 septembre 2019. Thomas SAMSON / AFP
  • Les couleurs vives sont également très présentes chez Balmain, qui n'oublie pas cependant de décliner ses créations dans son iconique noir et blanc, tout comme les plissés. Les robes sont fluides et légères. Paris, le 27 septembre 2019. Les couleurs vives sont également très présentes chez Balmain, qui n'oublie pas cependant de décliner ses créations dans son iconique noir et blanc, tout comme les plissés. Les robes sont fluides et légères. Paris, le 27 septembre 2019.
    Les couleurs vives sont également très présentes chez Balmain, qui n'oublie pas cependant de décliner ses créations dans son iconique noir et blanc, tout comme les plissés. Les robes sont fluides et légères. Paris, le 27 septembre 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Plus qu'un défilé, c'est une performance qu'a proposé Issey Miyake avec des robes douces et légères, qui virevoltent, voire s'envolent, pour épouser avec délicatesse le corps des mannequins. Paris, le 27 septembre 2019. Plus qu'un défilé, c'est une performance qu'a proposé Issey Miyake avec des robes douces et légères, qui virevoltent, voire s'envolent, pour épouser avec délicatesse le corps des mannequins. Paris, le 27 septembre 2019.
    Plus qu'un défilé, c'est une performance qu'a proposé Issey Miyake avec des robes douces et légères, qui virevoltent, voire s'envolent, pour épouser avec délicatesse le corps des mannequins. Paris, le 27 septembre 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP
  • Andrew GN puise dans le passé pour livrer une silhouette moderne, féminine, un brin romantique, avec des brocarts et des motifs floraux. Paris, le 27 septembre 2019. Andrew GN puise dans le passé pour livrer une silhouette moderne, féminine, un brin romantique, avec des brocarts et des motifs floraux. Paris, le 27 septembre 2019.
    Andrew GN puise dans le passé pour livrer une silhouette moderne, féminine, un brin romantique, avec des brocarts et des motifs floraux. Paris, le 27 septembre 2019. Thomas SAMSON / AFP
  • Si Yohji Yamamoto propose quelques silhouettes tout en fleurs, le noir domine une collection placée sous le signe de la poésie avec des jeux sur les volumes, des découpes, ou encore l'ajout de lanières. Paris, le 27 septembre 2019. Si Yohji Yamamoto propose quelques silhouettes tout en fleurs, le noir domine une collection placée sous le signe de la poésie avec des jeux sur les volumes, des découpes, ou encore l'ajout de lanières. Paris, le 27 septembre 2019.
    Si Yohji Yamamoto propose quelques silhouettes tout en fleurs, le noir domine une collection placée sous le signe de la poésie avec des jeux sur les volumes, des découpes, ou encore l'ajout de lanières. Paris, le 27 septembre 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • La femme Celine déambule tour à tour en jeans ou en longue jupe ou robe portées avec des bottes hautes et surmontées d'une veste en denim, toujours rock, parfois un brin bohème. Paris, le 27 septembre 2019. La femme Celine déambule tour à tour en jeans ou en longue jupe ou robe portées avec des bottes hautes et surmontées d'une veste en denim, toujours rock, parfois un brin bohème. Paris, le 27 septembre 2019.
    La femme Celine déambule tour à tour en jeans ou en longue jupe ou robe portées avec des bottes hautes et surmontées d'une veste en denim, toujours rock, parfois un brin bohème. Paris, le 27 septembre 2019. Thomas SAMSON / AFP
  • Le trench est au coeur de la nouvelle collection Junya Watanabe, qui revoit ses proportions, le découpe, le déstructure, l'allonge, joue avec la superposition, ou le transforme en robe longue. Paris, le 28 septembre 2019. Le trench est au coeur de la nouvelle collection Junya Watanabe, qui revoit ses proportions, le découpe, le déstructure, l'allonge, joue avec la superposition, ou le transforme en robe longue. Paris, le 28 septembre 2019.
    Le trench est au coeur de la nouvelle collection Junya Watanabe, qui revoit ses proportions, le découpe, le déstructure, l'allonge, joue avec la superposition, ou le transforme en robe longue. Paris, le 28 septembre 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Les inspirations sont multiples chez Vivienne Westwood avec de nombreuses créations réalisées à partir de chutes de tissus non utilisés. Les jeux de volume sont légion comme ici cette robe aux épaules accentuées. Paris, le 28 septembre 2019. Les inspirations sont multiples chez Vivienne Westwood avec de nombreuses créations réalisées à partir de chutes de tissus non utilisés. Les jeux de volume sont légion comme ici cette robe aux épaules accentuées. Paris, le 28 septembre 2019.
    Les inspirations sont multiples chez Vivienne Westwood avec de nombreuses créations réalisées à partir de chutes de tissus non utilisés. Les jeux de volume sont légion comme ici cette robe aux épaules accentuées. Paris, le 28 septembre 2019. Thomas SAMSON / AFP
  • Elie Saab signe une fois encore une collection digne des plus prestigieux tapis rouges, avec de nombreuses références à l'Afrique que l'on retrouve dans certaines coupes, certains tissus et certains motifs. Paris, le 28 septembre 2019. Elie Saab signe une fois encore une collection digne des plus prestigieux tapis rouges, avec de nombreuses références à l'Afrique que l'on retrouve dans certaines coupes, certains tissus et certains motifs. Paris, le 28 septembre 2019.
    Elie Saab signe une fois encore une collection digne des plus prestigieux tapis rouges, avec de nombreuses références à l'Afrique que l'on retrouve dans certaines coupes, certains tissus et certains motifs. Paris, le 28 septembre 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP
  • L'exubérance est de mise chez Comme des Garçons, qui pousse les volumes à l'extrême, dévoile des plissés XXL, et recouvre plusieurs silhouettes de fleurs brodées. Paris, le 28 septembre 2019. L'exubérance est de mise chez Comme des Garçons, qui pousse les volumes à l'extrême, dévoile des plissés XXL, et recouvre plusieurs silhouettes de fleurs brodées. Paris, le 28 septembre 2019.
    L'exubérance est de mise chez Comme des Garçons, qui pousse les volumes à l'extrême, dévoile des plissés XXL, et recouvre plusieurs silhouettes de fleurs brodées. Paris, le 28 septembre 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Délicate et sobre, sans fioritures, la collection Hermès met bien évidemment le cuir à l'honneur, avec un travail impressionnant : plissés, découpes, perforations, et ajout de nombreux détails. Paris, le 28 septembre 2019. Délicate et sobre, sans fioritures, la collection Hermès met bien évidemment le cuir à l'honneur, avec un travail impressionnant : plissés, découpes, perforations, et ajout de nombreux détails. Paris, le 28 septembre 2019.
    Délicate et sobre, sans fioritures, la collection Hermès met bien évidemment le cuir à l'honneur, avec un travail impressionnant : plissés, découpes, perforations, et ajout de nombreux détails. Paris, le 28 septembre 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP
  • Le monde merveilleux et surréaliste de Thom Browne nous ouvre ses portes et nous renvoie au XVIIIe siècle avec des coiffures et des silhouettes dédiées, toujours très chic et très structurées. Paris, le 29 septembre 2019. Le monde merveilleux et surréaliste de Thom Browne nous ouvre ses portes et nous renvoie au XVIIIe siècle avec des coiffures et des silhouettes dédiées, toujours très chic et très structurées. Paris, le 29 septembre 2019.
    Le monde merveilleux et surréaliste de Thom Browne nous ouvre ses portes et nous renvoie au XVIIIe siècle avec des coiffures et des silhouettes dédiées, toujours très chic et très structurées. Paris, le 29 septembre 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Chez Akris, les mannequins déambulent devant un sac à main géant dans des tenues essentiellement déclinées en argent, mixant des pièces fluides à des créations plus structurées, avec çà et là un esprit sportif. Paris, le 29 septembre 2019. Chez Akris, les mannequins déambulent devant un sac à main géant dans des tenues essentiellement déclinées en argent, mixant des pièces fluides à des créations plus structurées, avec çà et là un esprit sportif. Paris, le 29 septembre 2019.
    Chez Akris, les mannequins déambulent devant un sac à main géant dans des tenues essentiellement déclinées en argent, mixant des pièces fluides à des créations plus structurées, avec çà et là un esprit sportif. Paris, le 29 septembre 2019. Thomas SAMSON / AFP
  • Les inspirations sont multiples chez Givenchy qui propose aussi bien des silhouettes tout cuir, que des créations en denim inspirées des nineties, ou des robes entièrement recouvertes de fleurs. Paris, le 29 septembre 2019. Les inspirations sont multiples chez Givenchy qui propose aussi bien des silhouettes tout cuir, que des créations en denim inspirées des nineties, ou des robes entièrement recouvertes de fleurs. Paris, le 29 septembre 2019.
    Les inspirations sont multiples chez Givenchy qui propose aussi bien des silhouettes tout cuir, que des créations en denim inspirées des nineties, ou des robes entièrement recouvertes de fleurs. Paris, le 29 septembre 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Publié le , mis à jour

(Relaxnews) - L'ultime week-end consacré à la Fashion Week de Paris a été marqué par les défilés des maisons Balmain, Celine, Hermès, Thom Browne, Issey Miyake, ou encore Vivienne Westwood ? A la clé ? Des inspirations multiples qui font essentiellement la part belle à la fluidité, la légèreté, et un chic très parisien, avec çà et là quelques touches plus extravagantes avec des couleurs vives, des motifs à gogo, et des créations totalement déstructurées aux volumes surdimensionnés. Retour en images sur les looks marquants de l'ultime week-end de la semaine de la mode parisienne.


Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?