Octobre rose : 3 associations et marques qui aident les femmes à se reconstruire après un cancer du sein

  • En France, plusieurs marques et associations mettent leur expertise au service des femmes pour les aider à se reconstruire physiquement et mentalement après un cancer du sein.
    En France, plusieurs marques et associations mettent leur expertise au service des femmes pour les aider à se reconstruire physiquement et mentalement après un cancer du sein. FatCamera / IStock.com
Publié le , mis à jour

(Relaxnews) - Le coup d'envoi pour Octobre rose est donné ce mardi 1er octobre. Cette campagne nationale d'un mois vise à sensibiliser le grand public sur l'importance de se faire dépister, ainsi qu'à encourager la recherche médicale pour le cancer du sein. Mais c'est également l'occasion de soutenir les initiatives mises en oeuvres pour aider les patientes à vivre après la maladie. A l'instar de ces trois associations et marques, toutes fondées par des femmes. 

Les séquelles physiques d'un cancer du sein, surtout lorsqu'il est diagnostiqué à un stade avancé, peuvent s'avérer très lourdes pour les patientes : ablation d'un sein (ou des deux), perte des cheveux liée à la chimiothérapie....

En France, plusieurs marques et associations mettent leur expertise au service de ces femmes pour les aider à se reconstruire physiquement et mentalement. A l'occasion du premier jour d'Octobre rose, Relaxnews vous en présente trois. 

Soeurs d'Encre by Rose Tatoo 

Du 14 au 17 octobre, et pour la 4e année consécutive à l'occasion d'Octobre Rose, la semaine "Rose Tatoo" prendra ses quartiers à la Maison Rose de l'association Rose Up, située dans le 12e arrondissement de Paris. Le principe ? Tatouer gratuitement les femmes qui ont subi une ablation du sein.

Créée par la photographe Nathalie Kaïd, l'association Soeurs d'Encre by Rose Tatoo propose aux femmes de se faire tatouer le motif de leur choix sur leur cicatrice liée à l'opération qu'elles ont subie. Les tatoueuses qui participent bénévolement à la semaine "Rose Tatoo" bénéficient de formations délivrées par des médecins spécialisés dans la chirurgie du sein. 

En 2017, Nathalie Kaïd a lancé Soeurs d'Encre, un site internet ayant pour vocation de répondre à toutes les questions des femmes désireuses de se faire tatouer après un cancer du sein.

Les Franjynes

A 27 ans, Julie Meunier apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Son traitement par chimiothérapie lui fait perdre ses cheveux. Supportant mal les perruques, elle décide de recouvrir sa tête avec un turban. Une révélation pour la jeune femme, qui évoque un "vrai effet thérapeutique". 

Son expérience lui donne l'idée de fonder l'entreprise "Les Franjynes", un site de vente en ligne qui propose des prothèses capillaires sous forme de franges, de turbans, de queues de cheval mais aussi de bonnets, de bandeaux et de chapeaux. 

Sur son site internet, la fondatrice explique : "Les Franjines, ce sont les soeurs de combat. C'est aussi la communauté que nous sommes. C'est l'entraide, et le partage."

La marque propose également une collection pour enfants. 

Même Cosmetics

"Même malade, je m'aime". Début 2017, Judith Lévy et Juliette Couturier lancent la marque de cosmétiques "Même cosmetics", qui s'adresse aux femmes atteintes de cancer. C'est Judith, dont la mère est décédée d'un cancer du sein quelques années plus tôt, qui a l'idée de fonder la marque.

Juliette, désireuse de mettre ses compétences acquises lors d'un stage chez l'Oréal Luxe et elle aussi confrontée au cancer du sein dans sa famille, la rejoint dans l'aventure. 

La marque "Même" propose une gamme de produits élaborée en collaboration avec des oncologues et des dermatologues et approuvée par des femmes de tous âges concernées par le cancer. Les cosmétiques sont conçus spécialement pour des peaux fragilisées par les traitements contre le cancer (cuir chevelu irrité, syndrome mains-pieds, ongles noircis...) 

Vernis à ongle, fond de teint, démaquillants, baumes, huiles pour cheveux... Au total, 22 produits sont disponibles sur le site internet de Même Cosmetics, ainsi que dans plus de 2.500 pharmacies partout en France.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?