Urbanisme

Luc-la-Primaube : le voisinage s’oppose à un projet immobilier route du Cros

  • Les nombreux riverains ont paricipé à cette rencontre avec le maire Jean-Philippe Sadoul.
    Les nombreux riverains ont paricipé à cette rencontre avec le maire Jean-Philippe Sadoul. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Le maire Jean-Philippe Sadoul a donné un avis défavorable à ce projet.

Suite au mécontentement et à la désapprobation du projet de construction de 52 habitations situées rue du Cros à La Primaube, le maire Jean-Philippe Sadoul a reçu samedi dernier, les riverains à la mairie de Luc en présence de Guy Catala, 1er adjoint, Dominique Gombert et Alain Bessière, adjoints, Christian Delheure, conseiller municipal et Frédérique Vauthier, directrice des services.

En effet, après avoir pris connaissance du projet porté par les maîtres d’œuvre M. Mader et Pasturel, la construction de 52 habitations mitoyennes sur deux niveaux et d’un collectif, le tout sur une superficie brute constructible d’un hectare, 70 riverains et habitants des lotissements du Cros et de l’Horizon ont signé une pétition, considérant que ce projet allait gâcher et dénaturer l’environnement actuel et leur cadre de vie. "Un projet ahurissant, voire surréaliste", selon eux, au regard de ce quartier situé en périphérie de la commune et où l’habitat a été conçu sur un mode résidentiel et extensif.

Les nuisances seraient en effet multiples et engendreraient des désagréments difficilement supportables : densification massive de l’habitat, intensification, dégradation des conditions de circulation, sécurité des habitants, nuisances sur l’environnement et la biodiversité actuelle, préjudices financiers pour tous les riverains, des nuisances sonores, l’intimité des habitants actuels bafouée compte tenu de la promiscuité et des vis-à-vis proches qui vont en découler... Un tel projet de bétonnage massif va à l’encontre des tendances actuelles en matière d’urbanisation. Les riverains sont totalement hostiles à ce projet et le désapprouvent avec vigueur. Le nombre de logements doit être réduit de manière très significative. La réalisation d’un tel projet doit être en harmonie avec les maisons traditionnelles existantes et l’environnement actuel…

Le maire Jean-Philippe Sadoul a rappelé que les choix faits par le conseil municipal avaient pour objectifs l’amélioration du quotidien, le souhait de développer ensemble, la volonté d’agir pour le cadre de vie des administrés, l’environnement, avant de préciser que ce dossier, il ne le soutenait pas par rapport à la densité et qu’il avait donné un avis défavorable quant au permis de construire.

Le maire a informé les participants à cette rencontre que la commune disposait d’un terrain d’un hectare entre le quartier de l’Horizon et la voie ferrée, non loin du hameau du Cros, destiné à devenir un ensemble de jardins familiaux qui constitueront pour les habitants un nouveau lien de convivialité et de détente au grand air.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

76000 €

Appartement de type 1 bis de 40 m² au 2ème étage. Il se compose d'un coin c[...]

92000 €

A vendre appartement de type 2, situé au 1er et dernier étage d'une petite [...]

260000 €

Sur une belle parcelle de 1600 m² avec vue sur Rodez, maison individuelle d[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir