Football

Rodez II : Mathéo Remars, et ça repart

  • A défaut de faire son trou à Caen, le milieu de terrain normand veut percer à Rodez.
    A défaut de faire son trou à Caen, le milieu de terrain normand veut percer à Rodez. archive Jean-Louis Bories / archive Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
Avant d’affronter Balma (coup d’envoi à 16h) à domicile ce samedi 5 octobre, focus sur un nouveau venu au Raf II. Arrivé de Normandie, Mathéo Remars veut se relancer et tenter sa chance dans le groupe ruthénois.

Il est arrivé cet été sur la pointe des pieds, à la recherche d’un nouveau challenge lors des journées de détection organisées par Rodez en fin de saison.

Mathéo Remars, Normand de cœur, a posé ses bagages en Aveyron pour retrouver les terrains. Un moment pas forcément facile à vivre pour ce gamin de 20 ans qui a fait ses classes dans le club emblématique du Calvados, le Stade Malherbe de Caen. Des U10 au U15 d’abord, suivi d’une période de quatre ans à Cabourg et d’un retour au bercail pour parachever sa formation avec la réserve du club malherbiste.

Recruté durant les journées de détection

Changement de cap par la suite lorsque le club décide de ne pas le conserver : "Ils ont fait d’autres choix que moi, j’ai donc dû aller chercher ailleurs et je suis venu tenter ma chance ici à Rodez". Un choix pas évident, loin de sa famille : "J’y suis allé le week-end dernier et y retournerais pour Noël. Mes parents viennent parfois aussi me voir ici."

Après avoir quitté sa chambre au domaine de Vabre, le joueur vient de prendre son propre appartement en ville, ce qui lui permet d’accueillir ses nouveaux amis : ses coéquipiers. "L’intégration s’est super bien passée, les gens sont gentils ici et c’est une super région. Même si les débuts ont été difficiles, j’ai des copains qui viennent chez moi, je vois du monde tous les jours et ça m’aide. J’ai aussi mes parents au téléphone régulièrement, donc tout va bien pour moi", sourit le milieu offensif ruthénois.

S’entraîner avec les pros

Offensif, il l’est sur le terrain, toujours à la recherche de la bonne passe à fournir à ses attaquants et à faire le meilleur match : "Même si je marque deux buts mais que je ne fais pas un bon match, je ne serais pas content de moi, je veux atteindre des objectifs, ceux d’avoir les meilleures stats pour voir plus haut."

Le plus haut serait d’abord de pouvoir s’entraîner un jour avec le groupe professionnel. "Si je continue ce que je fais, ça se pourrait, enfin j’espère". Un constat partagé par son entraîneur, Florent Rech, qui prévient toutefois que le but n’est pas de mettre un joueur en valeur mais de parler du travail d’un de ses protégés : "Il a un bon esprit et a rapidement et bien identifié nos valeurs. Il y a bien sur un temps d’apprentissage à avoir, mais il est sur le bon rythme, il a trouvé ses marques."

Remars sait donc ce qu’il lui reste à faire pour continuer de briller et peut-être voir plus loin, quitte à donner tort au club normand.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

20000 €

A 20 km de Villefranche, beau Terrain constructible, légèrement pentu offr[...]

38000 €

A l'entrée de la ville, terrain de 1 345 m², viabilisé eau, électricité, té[...]

224 €

CAMPUAC : appartement situé au coeur du village et comprenant hall d'entrée[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir