Gérard Paloc : "On a réussi à accentuer les échanges entre l’Aveyron et Paris"

Abonnés
  • C’est sous les yeux de Gérard Paloc, président de la Fédération nationale des amicales aveyronnaises (avec le micro), que Pierre Dangles, aveyronnais originaire d’Alpuech et conseiller municipal de Paris (à droite), et Jean-François Pernin, journaliste au Monde, dont la mère était aveyronnaise, et maire du 12e arrondissement de 1995 à 2001, fauteuil où il a succédé à son père Paul, ont coupé le ruban, samedi 14 octobre 2000, de la première édition du marché des Pays de l’Aveyron dans le quartier de Bercy, dans le 12e arrondissement parisien, au pied de L’Oustal.	Reproduction Centre Presse
    C’est sous les yeux de Gérard Paloc, président de la Fédération nationale des amicales aveyronnaises (avec le micro), que Pierre Dangles, aveyronnais originaire d’Alpuech et conseiller municipal de Paris (à droite), et Jean-François Pernin, journaliste au Monde, dont la mère était aveyronnaise, et maire du 12e arrondissement de 1995 à 2001, fauteuil où il a succédé à son père Paul, ont coupé le ruban, samedi 14 octobre 2000, de la première édition du marché des Pays de l’Aveyron dans le quartier de Bercy, dans le 12e arrondissement parisien, au pied de L’Oustal. Reproduction Centre Presse Repro CP -
Publié le

Alors que son prédécesseur Maurice Solignac, à la tête de la Fédération nationale des amicales aveyronnaises durant quinze ans, venait de construire L’Oustal, symbole de l’amicalismeet des diverses valeurs qui le caractérisent (solidarité envers les jeunes, travail sérieux et bien fait…), le Sud-Aveyronnais, qui avait pris les rênes en 1997, est l’initiateur "un peu fou, naïf et inconscient"de cet événement d’envergure (du 11 au 13 octobre cette année), qui a bien grandi, qui attire désormais 50 000 visiteurs et qui est très prisé par l’ensemble des exposants. 

Comment est né ce marché ? Emise par Jean-François Baptiste, responsable de la commission des jeunes à la Fédération, l’idée était une fête des battages au pied de L’Oustal. Elle a retenu l’attention de tous et, comme c’était la naissance du concept des marchés de producteurs en Aveyron (ils ont fait, depuis, des petits à travers l’Hexagone), on a adopté la formule d’un événement qui pourrait...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

495000 €

En plein centre de Flavin, Immeuble (300m2) entièrement loué, comprenant de[...]

50 €

Parking, dans une résidence fermée - Proche de la place Emma Calvé, dans un[...]

288 €

RODEZ : Appartement T1 lumineux situé dans quartier résidentiel proche de l[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?